La portabilité mobile en 10 jours est repoussée à mai 2007

Par
Le 14 novembre 2006
 0

La mise en oeuvre du dispositif de portabilité du numéro mobile en 10 jours est repoussée de janvier à mai 2007, a indiqué le ministère délégué à l'industrie.

La mise en oeuvre du dispositif de portabilité du numéro mobile en 10 jours est repoussée de janvier à mai 2007, a indiqué le ministère délégué à l'industrie.

Bercy repousse la mise en oeuvre du nouveau dispositif de portabilité du numéro mobile de janvier à mai 2007. Ce dispositif permettra aux clients de changer d'opérateur mobile, en conservant leur numéro et ce en moins de 10 jours, contre environ deux mois à l'heure acuelle. En métropole, la date initiale de mise en oeuvre avait été fixée par décret au 1er janvier 2007.

Or, les opérateurs de réseaux mobiles (Orange, SFR, Bouygues Telecom) et les MVNO, comme Tele2 Mobile, ne sont pas prêts. Bien que le système informatique central soit opérationnel, il reste à le tester. Tous les opérateurs mobiles doivent interconnecter leurs systèmes respectifs et s'assurer de pouvoir "basculer le jour J vers le nouveau dispositif sans interruption de service".

Bercy a donc présenté un nouveau calendrier : de décembre 2006 à janvier 2007, des tests techniques vont être menés pour assurer la centralisation des demandes. Si ces tests sont concluants, l'Autorité de régulation (Arcep) pourra alors donner son feu vert. La mise en oeuvre effective du nouveau dispositif devrait intervenir au printemps 2007.

François Loos, ministre délégué à l'industrie, a déclaré lundi, lors d'une conférence de presse, "préfèrer dispositif à zéro défaut le 1er mai, plutôt que beaucoup de défauts le 1er janvier" et a appelé les opérateurs à accélérer le mouvement. Avant d'insister : "Ce qui prime c'est la fiabilité et la simplicité du dispositif [...] Une fois cette portabilité en 10 jours effective, les clients pourront plus facilement faire jouer la concurrence sur l'un des marchés les plus concurrentiels d'Europe, entre au moins 14 opérateurs mobiles."

Pour le moment la dynamique concurrentielle est grippée. D'après l'Arcep, seuls 837.000 numéros ont été portés en France depuis 2003.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top