phishing : Microsoft dépose 129 nouvelles plaintes

Par
Le 23 novembre 2006
 0

Microsoft a déposé en Europe et au Moyen-Orient une centaine de plaintes, dont 11 au pénal en France, contre des individus suspectés de vol d'identifiants numériques.

Microsoft a déposé en Europe et au Moyen-Orient une centaine de plaintes, dont 11 au pénal en France, contre des individus suspectés de vol d'identifiants numériques.

Huit mois après avoir annoncé le lancement de son initiative globale de lutte contre le phishing, Microsoft passe à l'offensive sur le vieux continent.

Mercredi, lors d'une conférence européenne sur la fraude à l'identité, l'éditeur américain a signalé avoir avoir déposé 129 plaintes en Europe et au Moyen-Orient contre des individus suspectés de vol d'identifiants numériques ou "phishing".

Le phishing consiste à transmettre en masse des messages électroniques "frauduleux" contenant des liens vers des sites miroirs reprenant la charte graphique d'une société, association ou administration établie, afin d'obtenir des internautes trompés des données confidentielles : indentifiants, numéros de cartes bancaires, etc.

Aux Etats-Unis comme en Europe, les clients des banques sont les premières victimes du phishing. En mars 2006, une nouvelle vague d'e-mails "frauduleux" aux couleurs des BNP, LCL, Société Générale et autres établissements bancaires, a déferlé sur les messageries électroniques françaises.

"Parfois nous menons seuls des actions les "phishers", mais le plus souvent nous travaillons avec les autorités locales", a indiqué Nancy Anderson, juriste chez Microsoft.

Sur les 129 plaintes récemment déposées, 97 concerneraient des procédures dans lesquelles Microsoft et d'autres sociétés technologiques ont fourni des informations aux autorités. Pour le reste, le numéro un mondial du logiciel porte plainte seul lorsqu'il estime que ses activités sont directement menacées.

Les plaintes au pénal ont été majoritairement déposées en Turquie (50), en Allemagne (28) et en France (11). 32 plaintes ont été déposées au civil dont 18 au Royame-Uni. Lorsqu'une plainte concerne un mineur "sans motivation criminelle", l'affaire peut être réglée hors des tribunaux pour un montant de 1000 à 2000 euros, a indiqué Microsoft.

Au cours du premier semestre 2006 le nombre d'alertes au phishing aurait doublé pour atteindre 157.000, d'après 108. Par ailleurs, le cabinet Gartner estime que les dommages causés par le phishing pourraient atteindre 2,8 milliards de dollars cette année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top