Web 2.0 : la planète Internet a ses habitants

Par
Le 22 novembre 2006
 0

Responsable des expertises à l'Atelier BNP Paribas, Jean de Chambure publie une tribune dans laquelle il assimile l'internet à une nouvelle planète habitée...

Responsable des expertises à l'Atelier BNP Paribas, Jean de Chambure publie une tribune dans laquelle il assimile l'internet à une nouvelle planète habitée...

Internet est devenu aujourd'hui une véritable planète. D'abord parce qu'un milliard d'individus l'utilisent, dont près de 400 millions en Asie (plus de 120 millions en Chine), 310 millions en Europe (dont 56 % de Français), 230 millions en Amérique du Nord... mais seulement 32 millions en Afrique.

Outre la croissance impressionnante du nombre d'internautes, ce qui change c'est l'interactivité. La planète Internet n'est plus seulement parcourue par des internautes en mal d'information ou d'achat. Elle est vraiment habitée. Par qui ? Par des personnes qui reçoivent des contenus, mais qui les proposent aussi, les échangent et les partagent.

Ces internautes actifs écrivent des blogues (On en dénombre plus de 55 millions pour 110 millions de sites web), partagent des vidéos (les succès d'audience des sites MySpace et YouTube en témoignent), et contribuent parfois activement au développement du savoir sur le Net (même si les contributeurs d'une encyclopédie libre comme Wikipedia sont en réalité peu nombreux).

Symbole ambigu de ces nouvelles interactivités, le jeu en ligne SecondLife fédère plus d'un million d'internautes désireux de vivre une autre vie qui ressemble pourtant étrangement au monde réel. Principalement développée pour les loisirs, la vidéo sur Internet devrait bientôt s'étendre aux relations commerciales lorsque les Call center deviendront des video center !

Quoi qu'il advienne, ces interactivités sont la nature même du web 2.0, une expression a priori technologique qui témoigne de l'évolution des usages d'Internet dont nous sommes tous les monsieur Jourdain. Heureux habitants des villes, nous pouvons recevoir, partager et échanger des contenus grâce au haut débit. Internautes chanceux, nous bénéficions de pages Web facilement paramétrables (Netvibes), de diverses technologies de personnalisation : agrégateurs d'informations, flux RSS, Podcast audio, Peer to Peer, vidéo à la demande (VOD)... Toutes ces merveilles n'auraient toutefois aucun impact sans nous, véritables artisans du Web 2.0.

Jean de Chambure, Responsable des expertises à l'Atelier BNP Paribas.
Modifié le 18/09/2018 à 14h31

Les dernières actualités

scroll top