Universal Music attaque MySpace en justice

Par Ariane Beky
le 20 novembre 2006 à 00h00
0

Bien que MySpace tente de bloquer la diffusion illégale de musique, Universal Music a porté plainte contre le réseau social pour non respect du copyright.

Bien que MySpace tente de bloquer la diffusion illégale de musique, Universal Music a porté plainte contre le réseau social pour non respect du copyright.

Universal Music Group a indiqué vendredi 17 novembre 2006 avoir déposé plainte auprès de la cour du district central de Californie contre MySpace.

Créé aux Etats-Unis en 2004, MySpace regroupe les pages personnelles multimédias d'ados et de jeunes adultes. Grâce à son modèle efficace, accès gratuit, personnalisation et pub, MySpace a intégré le Top 10 mondial des sites les plus visités.

Une telle ascension a aiguisé les appétits. L'empire multimédia News Corp. a racheté MySpace 580 millions de dollars en juillet 2005. Cet été, Google a annoncé verser 900 millions de dollars sur trois ans à Fox Interactive, filiale du groupe New Corp. en charge de MySpace, pour devenir le moteur et fournisseur de liens sponsorisés de la plate-forme.

Bien que News Corp. ait signalé, le 30 octobre dernier, intégrer une technologie conçue par Gracenote pour empêcher les utilisateurs de diffuser via MySpace de la musique protégée par le droit d'auteur, Universal Music s'estime lésé.

MySpace permet de charger et de partager fichiers audio et vidéo. On y trouve notamment des titres du catalogue Universal, première maison de disques au niveau mondial.

En septembre dernier Doug Morris, CEO de Universal Music Group, déclarait à propos de MySpace et de YouTube, site de partage de vidéos personnelles : "Ces jeunes sociétés nous doivent des dizaines de millions de dollars."

Si les pourparlers engagés avec Google, désormais propriétaire de YouTube, ont été conclus par un accord de licence. Les négociations entre News Corp et la major du disque ont tourné court.

Universal Music Group, qui cherche à adapter son modèle au numérique et à faire respecter ses droits de propriété intellectuelle, réclame 150.000 de dollars de dommages pour chaque oeuvre de son catalogue accessible sans autorisation sur MySpace.
Modifié le 20/09/2018 à 15h51
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
scroll top