UE : Microsoft risque une nouvelle amende

Par
Le 15 novembre 2006
 0

Après une première amendre record de 497 millions d'euros, Microsoft serait à nouveau dans le collimateur de Bruxelles à propos de Windows

Après une première amendre record de 497 millions d'euros, Microsoft serait à nouveau dans le collimateur de Bruxelles à propos de Windows

Nouvel OS, vieilles habitudes. Neelie Kroes, commissaire européenne à la Concurrence, a confirmé dans un entretien accordé au quotidien britannique que Microsoft a jusqu'au 23 novembre prochain pour fournir la documentation technique qui permettront aux éditeurs tiers de mettre au point des logiciels interopérables avec les systèmes d'exploitation Windows. Au delà de cette limite, le numéro un mondial du logiciel s'expose à de nouvelles amendes.

En mars 2004, la Commission européenne avait jugé Microsoft coupable d'abus de position dominante sur le marché des systèmes d'exploitation pour serveurs, et exigé de l'éditeur qu'il modifie ses pratiques commerciales et fournisse à la concurrence la documentation nécessaire à l'interopérabilité entre ses services et les leurs. La condamnation avait été assortie d'une amende record de 497 millions d'euros. Microsoft a été ensuite condamné par la Commission européenne à verser 280,5 millions d'euros pour n'avoir pas répondu aux exigences de cette dernière, une décision dont il a fait appel début octobre.

"Je ne suis pas impressionnée quand quelqu'un me dit que 90% de l'information est déjà là alors que nous avons besoin de 100%. C'est comme un puzzle auquel il manquerait des pièces... Selon moi, cette documentation aurait dû nous être fournie il y a déjà deux ou trois mois ", explique Neelie Kroes. La Commission européenne confirme aujourd'hui la date butoir du 23 novembre dans un communiqué et espère que Microsoft comblera les lacunes qui subsistent encore dans les documentations techniques déjà livrées. " Nous sommes prêts à travailler davantage pour satisfaire aux exigences de la Commission européenne ", a déclaré aujourd'hui un porte-parole de Microsoft.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top