Bruxelles autorise la création de Nokia Siemens Networks

Par
Le 15 novembre 2006
 0

Le projet de concentration entre les équipementiers réseaux Nokia et Siemens obtient l'aval de l'UE. Quelle sera la réaction d'Ericsson et d'Alcatel-Lucent ?

Le projet de concentration entre les équipementiers réseaux Nokia et Siemens obtient l'aval de l'UE. Quelle sera la réaction d'Ericsson et d'Alcatel-Lucent ?

La Commission européenne autorise le projet de concentration entre les équipementiers Nokia et Siemens.

Annoncée en juin dernier, le rapprochement des activités réseaux du finlandais Nokia, premier fabricant mondial de téléphones mobiles, et de l'allemand Siemens donnera naissance à une nouvelle entité : Nokia Siemens Networks.

L'exécutif européen considère que cette opération "n'entravera pas de manière significative une concurrence effective dans l'espace économique européen."

En effet, "en dépit des parts de marché considérables que l'entité issue de la concentration détiendrait sur le marché des équipements de réseaux mobiles, la structure du marché demeurerait concurrentielle", a souligné la Commission le 13 novembre 2006.

Nokia Siemens Networks, nouveau poids lourd des équipements réseaux mobiles et fixes, dans une moindre mesure, entrera en concurrence directe avec le numéro un du marché, le suédois Ericsson, et le franco américain Alcatel-Lucent.

La nouvelle entité Nokia Siemens Networks sera détenue à 50/50 par les deux groupes mais devrait être dominée sur le plan opérationnel par les équipes de Nokia, le finlandais gardant la majorité au conseil d'administration.

"Le partenariat avec Siemens est la manière la plus efficace de construire un portefeuille de services à même de concurrencer les autres acteurs et de créer de la valeur pour les actionnaires", a indiqué cet été Olli-Pekka Kallasvuo, président de Nokia.

Nokia Siemens Networks pourrait réaliser 1,25 milliard d'euros d'économie par an jusqu'en 2010 et atteindre un chiffre d'affaires de 20 milliards d'euros, le groupe se plaçant à égalité avec 42 ou Alcatel-Lucent.

La transaction entre Nokia et Siemens devrait être finalisée avant le 1er janvier 2007.
Modifié le 20/09/2018 à 15h51

Les dernières actualités

scroll top