Yahoo! répond à Reporters sans frontières

Par
Le 08 novembre 2006
 0

Accusé de soutenir la politique répressive de la Chine à l'égard des cyberdissidents, Yahoo! répond à l'attaque de Reporters sans frontières.

Accusé de soutenir la politique répressive de la Chine à l'égard des cyberdissidents, 10! répond à l'attaque de Reporters sans frontières.

En réponse à la nouvelle offensive de Reporters sans frontières à son égard, Yahoo! réaffirme "ne pas être en collusion avec les autorités chinoises".

Dans le cadre de son initiative "24h contre la censure sur Internet", les 7 et 8 novembre 2006, l'association de défense de la liberté de la presse a invité les internautes à transmettre un message de désapprobation au co-fondateur de Yahoo!

La société américaine est accusée d'avoir fourni aux autorités chinoises des informations sur des internautes dont certains, suspectés "d'incitation à la subversion de l'Etat", ont été emprisonnés (Wang Xiaoning, Jiang Lijun, Li Zhi et le poète Shi Tao).

Pour limiter l'impact de la nouvelle cyberattaque de RSF, Yahoo! a réaffirmé mardi "ne pas être en collusion avec les autorités chinoises". Par ailleurs, la société Internet a déclaré qu'une présence même limitée, même imparfaite, en Chine "peut faire la différence".

En février dernier, rappelons-le, Yahoo!, Google, Microsoft et d'autres groupes ont été entendus par le Congrès américain lors d'une session consacrée à la responsabilité éthique des sociétés Internet à l'international.

A cette occasion, Yahoo! avait souligné combien il est difficile de trouver "l'équilibre entre ses principes et les lois que l'on se doit de respecter".

Une chose est sûre, certaines multinationales préfèrent renier leurs valeurs - libre accès à l'information, liberté d'expression - plutôt que de risquer de limiter leurs perspectives sur un marché à fort potentiel, entre régime communiste et économie de marché.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top