La charte française sur la VOD va être révisée

0
Industrie cinématographique et FAI s'apprêtent à renégocier la charte sur la vidéo à la demande afin d'assurer son développement auprès du grand public.

Le débat sur la vidéo à la demande (VOD) est relancé.

Sur un marché français en devenir, une quinzaine de fournisseurs dont les chaînes Canal+, , Arte, l'opérateur France Télécom et le FAI Free, ont vendu 2 millions de vidéos à la demande au cours du premier semestre 2006.

Parmi les nouveaux entrants : Universcine.com. Initié par des producteurs indépendants réunis au sein de la société Le Meilleur du cinéma français (LMCF), ce site propose aux amateurs un catalogue en ligne de films contemporains (450 pour commencer).

Selon le cabinet NPA, entre 5 et 10 millions de films en VOD seront vendus cette année, ce qui représente un volume d'affaires de 10 à 20 millions d'euros. La VOD, qui représente une alternative à l'échange et au téléchargement non autorisés de films sur Internet, prendra progressivement le pas sur la location de DVD.

Des questions restent en suspend : Comment donner plus de visibilité au cinéma contemporain sur Internet ? Comment amener les sociétés télécoms à participer davantage au financement de la création cinématographique ?

Ces problématiques seront abordées lors d'une prochaine rencontre entre acteurs de la VOD, le 8 novembre 2006. A cette occasion, la charte sur les régles d'exploitation de la VOD ("protocole d'accord interprofessionnel") signée en décembre 2005 entre professionnels du cinéma et FAI, sous l'égide du ministre de la culture, sera renégociée.

L'objectif est, d'une part, d'amener les distributeurs, opérateurs inclus, à investir davantage dans le cinéma, d'autre part, d'assurer le développement de la VOD auprès du grand public. Parmi les mesures envisagées : proposer la diffusion d'un film en VOD 6 mois après sa sortie en salle (comme c'est le cas aujourd'hui pour le DVD) au lieu des 8 mois actuels.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page