Le partenariat commercial entre Microsoft et HTC dope les ventes de terminaux sous Windows Mobile da

18 avril 2006 à 00h00
0
La société Américaine Microsoft entretient désormais des relations très étroites avec la société Taiwanaise HTC, connue pour développer et construire une très grande partie des terminaux mobiles communicants sous Windows Mobile actuellement disponibles auprès de différents opérateurs mobiles ou via des marques propres.

Si la société Taiwanaise a mis sur le marché le premier Smartphone sous Windows Mobile en 2002, c'est en 1997 que Microsoft et HTC ont commencé à entretenir une relation assez étroite après que certains ingénieurs de la division Taiwanaise de Digital Equipment Corp. ont décidé de créer la société HTC pour développer une nouvelle gamme de produits sous Windows, le premier d'entre eux ayant été vendu en marque blanche à HP qui a commercialisé le premier terminal de la marque (iPAQ) sous Windows Mobile concurrençant a l'époque le leader d'antant du secteur, à savoir Palm. Au passage, concernant le fait que HTC ne développe que des produits sous Windows Mobile et non également des Ordinateurs Portables, David Chen, le numéro 2 de HTC a précisé "qu'il ne voulait pas revenir à des marchés d'ordinateurs portables ou de serveurs", marchés qu'il considère comme moins intéressants que celui des mobiles communicants.

Aujourd'hui, alors que Microsoft est resté un éditeur de système d'exploitation mobile - rémunéré pour chaque licence du logiciel vendue - pour permettre à différentes marques de proposer des produits sous Windows Mobile, c'est la société HTC qui est la plus plébiscitée par les différents industriels du secteur dont des opérateurs mobiles comme Orange, Cingular, T-Mobile ou Vodafone, ou encore des marques tierses dont Grundig, i-mate, Qtek ou Dopod, ces deux dernières entités étant contrôlées par HTC.

Partant de ce constat, les relations entre Microsoft et HTC semblent être désormais plus étroites que celles entretenues avec d'autres acteurs du marché si l'on en croit Scott Horn, le directeur général de la division Microsoft Mobile and Embedded de la société Américaine qui a récemment annoncé que "nous partageons désormais des NDA entre nos deux sociétés". A cette occasion, Peter Chou, le CEO de HTC, se rend désormais quatre fois par an à Seattle dans le siège de Microsoft pour rencontrer entre autre Bill GATES et Steve BALLMER, le CEO de la société.

Cependant, si HTC a profité d'une année passée très florissante en nouveaux produits sous Windows Mobile, ce qui a amené à la société a avoir doublé son chiffre d'affaires en 2005 (2.2 milliards de dollars) et triplé ses bénéfices (356 millions de dollars), le tout avec une implantation de nouvelles filiales dont HTC America ou un centre marketing et commercial en Europe, il reste à savoir si elle gardera son avantage à la fois technique et commercial dans les années à venir, de nombreux concurrents du secteur ayant gagnés de précieuses part de marché ces derniers mois.

Ainsi, si HTC était jusqu'à présent l'une des seules sociétés, avec Compal, à développer et construire des terminaux mobiles communicants sous Windows Mobile, elle est aujourd'hui concurrencée par de nouveaux acteurs dont E-Ten, Quanta (QCI), Asus, Gigabyte ou encore MiTAC.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nortel revendique le leadership dans la VoIP
Foxit Reader, lecteur de fichiers PDF, devient utilisable sur des Pocket PC
Téléchargement : SFR Music pense pouvoir dépasser iTunes
800 millions de terminaux compatibles avec la technologie Windows Media
Vito AudioNotes, pour enregistrer une conversation téléphonique, mis à jour sur Smartphone MS
<b>Joyeux Noël</b>
Nomad Media Hub, gestionnaire gratuit de flux RSS, disponible sur Pocket PC
Pocket Informant 2005, gestionnaire de données PIM, disponible en version 5 sur Pocket PC
Benoit Mouren :
Microsoft intervient dans le dossier AMD contre Intel
Haut de page