Didier MONICHON, Mediamobile - "400 000 terminaux GPS utilisent notre service d'information trafic V

10 février 2006 à 00h00
0
Didier MONICHON, directeur commercial et marketing de la société Mediamobile, revient sur l'offre d'information trafic V-Trafic utilisée dans de nombreux PND ou logiciels de navigation GPS, revient ensuite sur l'ambition de la société dans ce secteur, sur leurs méthodes de diffusion choisies d'infos trafic et enfin sur les zones à Paris Intra Muros qui ne permettent pas encore d'avoir une info trafic de qualité.

Alexandre HABIAN : Didier MONICHON bonjour,

AH : Pouvez-vous brièvement vous présenter ?

Didier MONICHON : Je suis le directeur commercial et marketing de la société Mediamobile, filiale de TDF. J'ai auparavant travaillé dans le groupe Renault en tant que « Area Country Manager » en Asie, puis ensuite chez Valeo, dans le monde de la première et de la seconde monte, en tant que « Key Account Manager » dans différents métiers passant de l'éclairage automobile à l'électronique embarquée.

J'évolue désormais dans le monde de la mobilité, des nouvelles technologies appliquées au monde de la mobilité et de la voiture communicante.

Pouvez-vous nous présenter la société Mediamobile ?

Mediamobile est le principal opérateur d'information trafic en France, filiale de TDF à 55%, qui dispose d'actionnaires comme Renault, Cofiroute, et TrafficMaster. La société existe depuis 1996 et fête donc ses 10 ans cette année.

0096000000393634-photo-imageneteco.jpg


Nous avons été l'un des précurseurs dans le domaine de l'information trafic en France avec Renault et son système de navigation GPS Carminat. Nous avons travaillé également sur notre propre périphérique de navigation avec le terminal Visionaute construit par Sagem. Notre métier était donc premièrement plutôt axé sur le B2C (Business To Consumer) en vendant du hardware. Cette première aventure s'est ensuite arrêtée, le marché n'étant alors pas forcément prêt à se développer très rapidement.

Nous sommes devenus ces cinq dernières années un fournisseur de services d'information trafic à destination des éditeurs de contenu de navigation GPS. Nous sommes donc désormais plus axé sur un modèle économique B2B (Business To Business), nous adressant en effet au secteur des constructeurs automobiles, des équipementiers de deuxième monte, des PND et des Smartphone. Notre marché le plus récent est celui des PND (depuis la fin d'année dernière).

Nous sommes aujourd'hui une quinzaine de salariés, nous appuyant de plus fortement sur les équipes de TDF. Notre chiffre d'affaires en 2005 a été de 4.9 millions d'€uros contre3.5 millions d'€uros en 2004. En 2006, nous espérons augmenter ce chiffre d'affaires de l'ordre de 20 à 25%.

Qu'est ce que le service d'information trafic V-Trafic, anciennement appelé Visionaute ?

V-Trafic est un service de fourniture d'info trafic qui donne des informations diverses et variées sur de nombreux événements (accidents, bouchons, fermetures de voies...) mais également sur des conditions de route (fluidité, temps de parcours). Ce contenu peut être transmis à travers différentes technologies dont le RDS TMC, utilisé à près de 60% des cas par nos clients, et le GPRS.

Le TMC est une norme mondiale très utilisée en Europe qui commence à être implantée aux USA. Le TMC permet la diffusion d'informations trafic sous forme d'événements. Il est possible de transmettre via le TMC 300 événements par cycle. Pour prendre un exemple simple, concernant la région parisienne, ces 300 événements sont suffisants pour indiquer ce qui n'est pas habituel sur la route.

Au sujet de la localisation des informations trafic, nous dépendons du SETRA (société d'étude technique des routes et des autoroutes), organisme public lié au ministère de l'équipement, qui édite en France la table officielle de ce que l'on appelle dans le milieu les « localisants » qui sont au nombre d'environ 14 000 et qui sont reliés par des segments pour définir des réseaux routiers de circulation. Certaines routes n'ont pas de points « localisant » ce qui nous empêche ainsi de décrire des informations trafic dans ces zones.

Le TMC est finalement une technologie qui n'est certes pas la plus performante en terme de débits mais qui permet d'obtenir une information trafic en temps réel de qualité avec un cycle de rafraîchissement de 3 minutes en moyenne et sans coût de communication.

La deuxième technologie que nous utilisons pour diffuser des informations trafic est le GPRS et nécessite de ce fait une liaison spéciale à partir d'un terminal GSM pour fonctionner. L'avantage de cette technologie tient dans le fait que l'intégralité de notre base de données d'infos trafic se trouve sur nos serveurs. Nous ne sommes donc pas limités en terme d'événements diffusables. Enfin, parallèlement, nous diffusons aussi nos informations trafic sur Internet via des sites web comme MAPPY.com.

Comment sont créées ces bases de données d'info trafic ?

Nous acquérons de telles bases de données via différents organismes publics et privées, ces bases étant ensuite converties dans un format propre. Il faut de plus les sélectionner, les trier et mettre en avant les informations importantes.

Nous utilisons enfin des algorithmes pour les convertir à la norme TMC, ce qui fait tout notre savoir faire dans les informations trafic en temps réel.

A noter qu'en plus des organismes publics de type DDE, nous avons près de 4000 taxis G7 à Paris et en région parisienne qui nous remontent en temps réel des informations sur l'état du trafic en cours. Nous allons développer cette activité dans les mois à venir.

Il serait dommage de croire qu'il suffit d'avoir de bonnes bases de données pour gérer une information trafic de qualité. C'est dans la définition même de l'info trafic que nous réfléchissons actuellement.

Envisagez-vous d'autres solutions technologiques pour diffuser des informations trafic en temps réel ?

Avec TDF, nous sommes très attentifs au DVB-H et à son évolution. De manière plus générale, nous regardons et analysons avec attention ce qu'il sera possible d'utiliser dans les mois ou dans les années à venir comme technologie de diffusion.



Quel est le pourcentage de la population Française qui peut aujourd'hui bénéficier d'un service d'info trafic TMC via les ondes RDS-FM ?

Nous avons un seul réseau FM utilisé en partenariat avec le réseau Radio France et nous garantissons sur la partie de réception FM une couverture de 98% du territoire avec notre réseau d'émetteurs et de ré-émetteurs. La réception FM dépend également beaucoup du terminal de réception. C'est à ce niveau qu'il est encore nécessaire de travailler en partenariat avec les constructeurs de terminaux du marché.

Concernant les zones géographiques qui permettent d'utiliser nos services d'informations trafic, en dehors de Paris, tous les axes principaux sont renseignés, qu'ils soient des autoroutes, des routes, des nationales, des départementales principales ou des banlieues de grands axes. Paris Intra Muros est cependant un cas à part, cette zone n'étant pas assez renseignée en points « localisant », et ce, même au niveau de certaines grandes avenues.

Combien de terminaux sont équipés de votre technologie ? Quels sont ceux les plus en vogue ?

Nous estimons avoir environ 400 000 terminaux sur le marché qui ont aujourd'hui accès à nos services, les terminaux GPS embarqués étant les plus répandus, suivis de près par les Smartphone et les PND.

TomTom a récemment racheté la société Applied Generics, spécialisée dans la gestion de l'info trafic via les ondes des mobiles. Que pensez-vous d'une telle technologie ? Peut-elle à terme mettre fin au partenariat avec TomTom ?

Nous nous y intéressons de près. Nous avons pour l'instant un partenariat fort avec TomTom et nous restons très ouvert pour faire évoluer cette relation commerciale ou technologique.

Envisagez-vous vous-même des acquisitions dans ce secteur pour améliorer la qualité des infos trafic agrégées ou pour augmenter vos parts de marché ?

Nous n'avons à ce jour pas de plan défini d'acquisition. Nous avons pour le moment une bonne courbe de croissance et nous souhaitons capitaliser sur nos contrats déjà acquis pour répondre aux attentes de nos clients. Nous avons donc plutôt un plan de développement à court et à moyen terme avec un taux de croissance à deux chiffres. Nous restons cependant ouvert à tout type de partenariat.

Comment se différencie l'offre V-Trafic de celle disponible chez Viamichelin qui diffuse également en TMC ?

Notre positionnement est de pouvoir travailler avec tous les acteurs du marché qui font les terminaux de navigation et leurs logiciels associés. Nous avons su et savons travailler avec tous les équipementiers, l'expérience dans ce domaine étant assez importante. La manière de restituer l'info trafic précisément est très difficile à mettre en place et l'expérience nous permet en effet d'avoir un certain recul par rapport à toutes ces technologies et la manière de les implémenter.

Depuis l'arrêt de l'utilisation de la licence V-Trafic sur le logiciel de navigation GPS Navigon 5.1, les discussions ont-elles repris sur un éventuel nouveau partenariat entre Navigon et Mediamobile ?

Nous sommes en discussion avec tous les acteurs du marché. Tout est possible.

De nombreuses solutions de navigation GPS ne permettent actuellement que d'utiliser un récepteur TMC pour recevoir de l'info trafic sur les grandes autoroutes de France. Ce service seul est-il bien pertinent ?

C'est simplement de l'information trafic qui est disponible gratuitement. Il y un problème de communication et de confusion pour bon nombre d'utilisateurs et d'industriels du marché. Dès lors qu'on voit un logo « TMC », on pense avoir le droit à de l'info trafic complète, ce qui est encore rarement le cas. Nous cherchons à notre niveau à être plus précis sur ce sujet.

Quelles sont les grandes innovations à venir dans la gestion de l'information trafic en France ?

Nous travaillons actuellement pour fiabiliser les sources d'informations trafic via la technologie TMC et pour régionaliser les zones de diffusion. Nous avons aujourd'hui 3 zones distinctes de région : Paris, le Sud Ouest et le reste de la France. Nous visons désormais 6 axes de région avec prochainement Lyon et deux autres axes d'ici à la fin de l'année, ceci pour permettre d'avoir une plus grande sélectivité dans les événements d'info trafic liés à certaines régions.

L'intégration du service V-Trafic via TMC est majoritairement disponible gratuitement pour l'utilisateur final et facturé sous forme de licence à l'éditeur de solutions de navigation GPS. Pourquoi ne pas facturer directement le client final ?

Je pense que le client final n'en fait pas la demande et que celui-ci ne veut en général pas payer pour un tel service ou bien il a du mal à payer plus de 10 €uros par mois pour pouvoir l'utiliser. Le modèle économique qui a bien fonctionné jusqu'à présent est de proposer des licences à vie.

Des problèmes techniques semblent avoir empêché pendant quelques jours, en fin d'année dernière, les utilisateurs de certaines solutions de navigation GPS d'accéder à toutes les informations d'info trafic par TMC en France via Mediamobile. Quel est le taux de disponibilité du service ?

Nous garantissons un taux d'utilisation du service supérieur à 98% par rapport à une référence 24h/24 7 jours sur 7. Il est possible d'avoir des soucis techniques qui peuvent durer quelques heures mais en aucun cas quelques jours.

Actuellement disponible uniquement en France, le service V-Trafic sera-t-il également disponible dans d'autres pays Européens ?

Nous ne prévoyons pas pour l'instant de nous implanter dans d'autres pays que la France. Nous avons de plus des accords de roaming avec nos homologues Européens, en Angleterre (ITIS, TrafficMaster) et en Allemagne (TMC Pro), qui permettent aux possesseurs de terminaux GPS avec service V-Trafic de pouvoir bénéficier gratuitement des informations trafic en temps réel de nos partenaires dans ces différents pays. Inversement, ceux-ci, lorsqu'ils arrivent en France, peuvent également bénéficier gratuitement de notre service d'information trafic en temps réel.

Didier MONICHON, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Global Interface protège les fichiers pdf
Google est-il en train de concevoir un réseau P2P ?
45.000 abonnés i-mode pour MSN messenger
Hi-Media rachète Eurovox, éditeur de la plate-forme de micro paiements Allopass
Premiers déploiements commerciaux de la 3G/HSDPA chez SFR et Orange
<b>Joyeux Noël</b>
Global Interface protège les fichiers pdf
Google est-il en train de concevoir un réseau P2P ?
45.000 abonnés i-mode pour MSN messenger
Hi-Media rachète Eurovox, éditeur de la plate-forme de micro paiements Allopass
Haut de page