Visto poursuit Microsoft en justice pour violation de brevets liés à la gestion des emails mobiles

Par
Le 15 décembre 2005
 0

Le monde de l'email mobile est décidément un marché à part ! Après les récents problèmes judiciaires entre NTP et RIM, c'est désormais la société <a class="petitlien" href="http://www.visto.com" target=_blank>Visto</a> qui a décidé d'attaquer Microsoft en

Le monde de l'email mobile est décidément un marché à part ! Après les récents problèmes judiciaires entre NTP et 52, c'est désormais la société Visto qui a décidé d'attaquer Microsoft en justice à propos des technologies d'Email mobiles utilisées dans le nouveau système d'exploitation mobile de la marque pour Smartphone, Pocket PC et PDAPhone.

La société Visto, spécialisée dans l'édition de solutions mobiles pour entreprises, pour opérateurs mobiles (solution de Push Mail pour Vodafone Japon) ou directement auprès des clients finaux, avec des possibilités d'utiliser des services de consultation en mode OTA (Over The Air) d'emails, de fichiers (DATA) ou encore de données PIM, semble visiblement ne pas apprécier le service DirectPush et les autres systèmes de gestion d'accès à distance des données sur la prochaine mise à jour du système Windows Mobile 5 baptisée Messaging and Security Feature Pack.

Brian A. Bogosian, président et CEO de la société Visto, qui a de plus récemment annoncé la signature d'un accord de licence entre sa société et NTP, reproche en effet à Microsoft d'avoir utilisé dans une partie de son système d'exploitation des systèmes de gestion d'accès aux emails ou autres données en situation de mobilité qui étaient déjà brevetés par Visto depuis déjà plusieurs années.

A cette occasion, Brian Bogosian souhaite visiblement attirer, sans un doute même parfois trop, l'attention des journalistes sur le fait que Visto est une "petite" entreprise (300 employés) qui s'attaque au "géant" Microsoft qui a violé sans scrupule de nombreux brevets déposés. Pour ce faire, le communiqué de presse de Visto lié à cette action en justice ne manque pas de remarques plus ou moins justifiées, Brian Bogosian précisant que "dans certains cas, Microsoft décide d'acquérir certaines technologies directement auprès de leurs auteurs alors que dans d'autres cas, ils préfèrent s'approprier à tort la propriété intellectuelle qui appartient à d'autres. [..] Microsoft a simplement décidé de s'approprier le travail bien connu et documenté de la technologie brevetée de Visto."

Reste à savoir quelle sera la réaction de Microsoft face à cette affaire et la réaction de la justice sur le système de gestion des emails mobiles des systèmes d'exploitation actuels et à venir de Microsoft, pouvant à terme porter un fort préjudice à la firme de Redmond qui a livré le mois dernier à différents constructeurs de terminaux mobiles sous Windows Mobile la mise à jour AKU 2.0 permettant justement de pouvoir gérer des services de Push Email et autres données distantes...
Modifié le 18/09/2018 à 14h31

Les dernières actualités

scroll top