Microsoft explique comment le système Windows Mobile 5 gère la mémoire RAM des nouveaux terminaux mo

Par Alexandre Habian
le 21 novembre 2005 à 00h00
0

Petit à petit, le système d'exploitation Windows Mobile 5 dévoile quelques uns de ses secrets. Après des indications concernant la gestion de <a class="petitlien" href="http://www.mobinaute.com/mobinaute/article.php?id=20050719123518" target=_blank>l'auto

Petit à petit, le système d'exploitation Windows Mobile 5 dévoile quelques uns de ses secrets. Après des indications concernant la gestion de l'autonomie fortement améliorée sur les nouveaux terminaux mobiles qui utilisent ce système puis après des informations sur la gestion des différents types de mémoires ROM, RAM, NOR ou NAND, c'est désormais un nouvel article publié par Mike Calligaro, un des membres de l'équipe Microsoft, qui est disponible et qui décrit le fonctionnement de la mémoire RAM des terminaux sous Windows Mobile 5.

Cet article publié sur le blog de Mike Calligaro a été écrit suite à un constat simple. Les terminaux mobiles sous Windows Mobile 5 qui possèdent une quantité de mémoire RAM annoncée de 64 MB n'affichent que 50MB de mémoire disponible via le panneau de configuration du nouveau système d'exploitation mobile de Microsoft. Où sont passés les 14MB supplémentaires ?

Pour répondre à cette question, il a été précisé que le système ne donne des informations que sur un certain type de mémoire RAM qui peut être plus ou moins géré par l'utilisateur final, d'autres types de RAM étant utilisés pour d'autres fonctionnalités comme des applications qui démarrent automatiquement lors de l'allumage du terminal mobile sous Windows Mobile 5 comme le gestionnaire de PIM ou les différents Drivers nécessaires à l'utilisation de ce même terminal.

Ainsi, les ingénieurs de Microsoft ont pris le parti de "cacher" certaines applications ou fonctionnalités spécifiques qui nécessitent une quantité de mémoire RAM minimale pour l'utilisation de celles-ci. Ces applications ou fonctionnalités sont par exemple le Frame Buffer, la couche GSM, le XIPKernel ou encore les différents buffer DMA qui permettent d'intéragir entre la partie hardware de l'appareil de poche et la partie logicielle.

Reste à savoir si à la manière des PC sous Windows XP, il sera possible d'avoir des versions spécifiques du système Windows Mobile 5 pour permettre d'utiliser par défaut ou non certaines fonctionnalités du système, permettant donc de limiter l'utilisation de la mémoire RAM pour des programmes ou fonctionnalités qui ne seront jamais ou très peu utilisées.
Modifié le 18/09/2018 à 14h31
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Suite aux protestations meurtrières, l’Indonésie ralentit Facebook, Whatsapp et Instagram
Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
scroll top