Le distributeur de téléphones mobiles Brightpoint se sépare de sa filiale Française

Par Alexandre Habian
le 17 novembre 2005
 0

Brightpoint, le distributeur Américain en téléphonie mobile, qui commercialise notamment des Smartphone et PDAPhone Qtek, a annoncé en début de mois la cession de sa filiale Française à deux industriels Français du marché.

Brightpoint, le distributeur Américain en téléphonie mobile, qui commercialise notamment des Smartphone et PDAPhone Qtek, a annoncé en début de mois la cession de sa filiale Française à deux industriels Français du marché.

La société Brightpoint, côtée en bourse aux USA, a ainsi profité de l'annonce de ses résultats trimestriels pour préciser le 8 Novembre dernier que les résultats du troisième trimestre seraient grevés par une charge exceptionnelle relative à la cession annoncée des activités Françaises de la société.

La perte nette du groupe passe ainsi à 6.18 millions de dollars (22 cents par action), chiffre à comparer au revenu net de $4,55 millions (16 cents par action) il y a une année. Pour expliquer cette faiblesse financière, Brightpoint a déclaré le 28 Octobre dernier dans un communiqué de presse que celle-ci est principalement due à hauteur de 13.8 milions de dollars aux acticvités et à la cession de la filiale Française de la société, non rentable depuis quelques temps déjà.

En effet, lors de la publication des chiffres de Brightpoint du deuxième trimestre 2005 publiés en Août dernier, la société annonçait déjà un déficit d'exploitation de $800 000 sur les opérations de la filiale Française, ce chiffre ne s'étant visiblement pas amélioré lors de ce dernier trimestre.

A cette occasion Brightpoint a annoncé la cession de la filiale Française du groupe à une nouvelle entité formée par la société Française de capital risque Initiative et Finance et par le directeur général de Brightpoint France, le tout pour continuer à assurer une qualité de service dans le secteur de la distribution de téléphones mobiles.

Contactés par Mobinaute.com, des représentants de Brightpoint France précisent aujourd'hui concernant la partie Qtek de la société, Brighpoint étant l'un des importateurs officiels et importants des produits HTC dans l'héxagone, que la stratégie générale de la société ne semble pas avoir été pour le moment modifiée et que la société continue toujours de recruter de nouveaux partenaires revendeurs.

Reste à savoir sur le moyen et sur le long terme quelle partie sera restructurée pour permettre aux nouveaux repreneurs de Brightpoint France d'assurer l'avenir des salariés mais également de la santé financière de la société.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Withings permet à la Body Cardio de calculer votre vitesse d'onde de pouls
Nintendo s'apprêterait à lancer une version plus petite et moins chère de la Switch
Iliad (Free) prépare une annonce sur sa stratégie fixe et mobile le 7 mai
L'épisode 1 de la dernière saison de Game of Thrones piraté 54 millions de fois en 24h
Les Britanniques devront bientôt prouver leur âge pour accéder aux sites pornos
Le Samsung Galaxy Fold accuse de graves problèmes d’écran le rendant inutilisable
Ubisoft propose Assassin's Creed Unity en téléchargement gratuit sur PC pendant une semaine
HBO annonce l'arrivée de la saison 3 de Westworld en 2020
L'Union européenne observe de très près les pratiques fiscales de Google en Irlande
E3 2019 : les principales rumeurs et annonces attendues pour l'événement
#PictureEarth : la NASA organise un challenge photo pour le Jour de la Terre
Salon Auto de Shanghai - Après la Peugeot e-208 électrique, voici la Peugeot 508 hybride
Intel se retire du marché des modems 5G pour smartphones
La série The Witcher devrait sortir sur Netflix au dernier trimestre 2019
scroll top