Philippe GIE, Navman - "Nous voulons détrôner TomTom sur le marché des PND en France"

10 novembre 2005 à 00h00
0
Philippe GIE, Senior Country Manager - France de Navman Europe, revient sur l'arrêt du développement de logiciels de navigation GPS pour plateformes Palm OS, sur la campagne publicitaire destinée à faire connaitre la marque auprès du grand public, sur la stratégie marketing de la société en matière de logiciels GPS Java et Symbian et sur la production de nouveaux PND.

Alexandre HABIAN : Philippe GIE bonjour,

Pouvez-vous brièvement vous présenter ?


Philippe GIE : Je suis Senior Country Manager France (directeur général) de Navman Europe depuis Juin 2003. J'ai ouvert Navman en France et mis en place un réseau de grossistes et référencé la gamme de produits Navman dans le retail et auprès des acteurs du monde automobile.

Concernant mon parcours professionnel, j'ai commencé à travailler en Asie, ayant passé 3 ans en Malaisie. Je m'occupais de la région Asie du Sud pour une société qui travaillait dans le marché du packaging. J'ai ensuite travaillé chez Legrand (électricité) où j'étais responsable pour la Malaisie. J'ai quitté ce pays fin 1998 lors de la crise économise en Asie du Sud Est.

J'ai ensuite travaillé pour MLR, société qui s'occupe de produits GPS pour la plaisance et la pêche, en tant que responsable Export et nous nous sommes fait racheté en 2000 par une filiale de CSF (futur Thalès). Nous sommes devenus Thalès Navigation et avons racheté en 2001 la société Magellan.

0096000000393076-photo-imageneteco.jpg


Etant donné que leur stratégie était de vouloir faire mourir la marque MLR pour la labelliser en tant que marque « Magellan », j'ai donc commencé à vendre des produits de cette marque. J'ai enfin quitté Thales Navigation en Juin 2003 pour ouvrir Navman.

Pouvez-vous nous présenter la société Navman ?

Nous faisons partie du groupe Américain Brunswick (26 000 employés dans le monde. CA en 2004 de 5.3 milliards de dollars), Navman étant une société Néo Zélandaise qui a 17 ans d'expérience dans le monde de la navigation.

Notre cœur de métier est le GPS et se compose de quatre 4 pôles d'activité distincts, à savoir la navigation terrestre via notre gamme de PND iCN et notre gamme Sport Tool, la partie marine (électronique embarquée sur des bateaux à voile et à moteur), une gestion de flotte (tracking) et enfin les OEM (GPS de précision millimétrique) qui nous a par exemple permis en Allemagne de gérer les puces GPS qui permettent de géolocaliser les véhicules et leurs parcours sur les autoroutes à péage du pays.

En ce qui concerne notre masse salariale, Navman emploie 700 salariés à travers le monde dont plus de 200 ingénieurs et 25 techniciens pour le support technique en Europe, notre siège social étant basé à Aukland en Nouvelle Zélande, de même que l'un de nos deux centres de R&D, le second étant situé en Allemagne.

En France, nous sommes actuellement 2 à travailler sur le territoire, avec Fabrice SZEGEDI qui s'occupe du marché du retail, chiffre auquel faut ajouter 3 salariés qui travaillent pour nous en Angleterre pour le support client Une quatrième personne dans ce secteur est actuellement en cours de recrutement tandis que nous sommes également en train de recruter de nouveaux salariés en France spécialisés dans la partie Automobile.

Avec des accessoires GPS pour sportifs, des Pocket PC GPS ou des PND, quel est aujourd'hui le cœur métier de Navman ?

Notre cœur de métier est le GPS mais ce qui génère le plus de chiffre d'affaires est aujourd'hui la navigation GPS via les PND et ceci en très large majorité, le marché des PDA GPS ne cessant de décroître.

Selon une étude de GFK concernant le marché des PND en France, Navman est le deuxième acteur du marché derrière . Cette place est-elle amenée à évoluer dans les mois à venir ?

Si elle n'est pas consolidée, elle sera améliorée en prenant cette première place à TomTom en France. De plus, en Europe, nous sommes également numéro 2 sur le secteur des PND, Navman n'étant pas forcément bien situé sur le marché global des terminaux GPS, vu que nous n'avons actuellement qu'un seul modèle de Pocket PC GPS.

Brunswick, notre maison mère, est leader mondial dans la fabrication de bateaux, de billards ou encore de lignes de bowling. Depuis le rachat de Navman, cette société veut intégrer nos produits GPS dans leurs bateaux et veut clairement devenir leader également sur le marché des GPS.

Pour consolider notre place parmi dans le trio tête sur le secteur des PND en France, nous allons commercialiser le dernier PND de notre marque, le iCN550, qui sera disponible à la vente cette semaine.

Pour ne pas rater les fêtes de fin d'année, Navman a baissé le prix de 3 PND, les iCN 320, 520 et 550. Le prix de vente des nouveaux produits était-il trop élevé lors de leur sortie ? Pourquoi avoir baissé leurs tarifs aussi rapidement, certains n'étant même pas encore commercialisés ?

De part le marché très concurrentiel du GPS, avec une période de Noël 2005 encore plus concurrentielle que celle de Noël 2004, nous avons réajusté notre stratégie par rapport à la concurrence.

Plus précisément, pour répondre à des sorties produits de différents concurrents, nous avons réaligné le prix de nos produits pour avoir une cohérence dans notre gamme, ce qui a fait que le prix du iCN550 a également été modifié. Cela nous permet donc désormais d'avoir une gamme de produits/prix disponible pour les différents usages de navigation GPS de nos futurs utilisateurs.

Au sujet des PND iCN 320 et iCN 520, ceux-ci ne possédaient pas pendant plusieurs mois après leur sortie de cartes numériques du département de l'Ariège. Comment expliquer une telle erreur ?

C'est une erreur technique qui s'est produite au niveau de la nouvelle zélande. Nos équipes internes n'ont pas testé les routes d'Ariège et le problème ne nous a pas sauté aux yeux.

Nous avons mis en attente certains projets de développement pour rectifier cette erreur dans les plus brefs délais, ce qui explique par exemple pourquoi le iCN 550 a été retardé dans son lancement.

Pourquoi ne pas avoir offert une carte mémoire mise à jour pour les iCN 320, modèle destiné aux premiers possesseurs de produits GPS, obligeant les utilisateurs à renvoyer leur carte mémoire, et donc à immobilier le PND pendant plusieurs jours ?

Sur les milliers de pièces vendues, nous avons aujourd'hui au maximum 20 plaintes mais nous avons voulu être très transparent par rapport à ceci. Nous nous devons d'offrir des produits irréprochables à nos clients. Cependant, ce problème de carte reste pour le moment un épiphénomène.

Moins de 5% de notre clientèle ne devrait avoir besoin des cartes d'Ariège mais notre production a été corrigée pour livrer des produits avec la totalité de la cartographie Française. Il suffira de plus de nous contacter pour obtenir ces nouvelles cartes de France mises à jour.

Le partenaire cartographique principal de Navman est ? Comment ce choix a-t-il été décidé ? Est-il amené à évoluer ?

Les premiers iCN 620 et 630 incluaient une cartographie . Navman est un acteur du marché qui est capable de travailler avec Navteq ou Tele Atlas et nous avons actuellement des accords avec Tele Atlas sur l'ensemble sur notre gamme de produits GPS. Nous ne savons pas cependant pas qu'il adviendra demain...

Comment va évoluer le logiciel SmartST, logiciel de navigation GPS interne, dans les mois à venir ?

Nos derniers produits sont équipés de SmartST 2005 avec une amélioration par rapport à la précédente version du logiciel sur son interface et sa simplicité de navigation. La nouvelle version de SmartST possèdera une interface d'utilisation simple et conviviale.

Quid d'une nouvelle gestion des POI (points d'intérêt) ?

Les POI nous sont mis à disposition par notre fournisseur de base de données, en l'occurrence Tele Atlas. Ces bases sont relativement mises à jour, permettant de retrouver des POI de parkings couverts ou en extérieurs ou encore des stations essences classées par marque.

La base de POI va donc s'améliorer via le partenariat avec notre fournisseur de base de données. Nous travaillons enfin de plus sur une meilleure intégration logicielle pour améliorer le tout.

Certaines rumeurs annoncent la fin du développement de logiciels GPS Navman pour produits sous PalmOS ? Sont-elles fondées ?

Aujourd'hui, Navman ne développe pas de nouveaux logiciels pour les futurs produits sous Palm OS. Nous assurons par contre toujours le support technique pour les anciens produits dédiés au système Palm OS déjà commercialisés par Navman.

Il semble que nous avons eu raison de faire ce choix, Palm ayant décidé par exemple de produire un Tréo non plus sous Palm OS mais sous Windows Mobile.

Des versions Symbian ou JAVA du logiciel de navigation GPS de Navman sont-elles envisagées ?

Oui, effectivement, et ce aussi bien pour le systèmes Symbian que pour les téléphones mobiles Java. Une telle solution de navigation GPS pour les Smartphone verra le jour en 2006.

Avec Orange Navigation de Webraska et les futures offres off-board de Navigon, Navman envisage-t-il également de proposer un logiciel de navigation GPS avec un modèle opérateur ?

Non car cela reste un marché très confidentiel et le client Français ne souhaite, selon moi, pas payer pour de la navigation GPS à la demande. Ceci explique pourquoi le service de trafic en France via l'offre V-trafic de MediaMobile est offert sur nos PND iCN 550 (via l'acquisition d'un adaptateur TMC).

Enfin, entre les solutions GPS off-board et on-board, il est clair que c'est la partie on-board, ne nécessitant pas de connexion à Internet, qui rencontre actuellement le plus de succès.

Les derniers PND de Navman possèdent un Chipset GPS Xtrack V2 et non SiRFStar III comme la très grande majorité des nouveaux PND du marché (Viamichelin X-930, TomTom One, Moi 269+, ...). Quand les premiers PND Navman SiRF III seront-ils disponibles ?

L'année prochaine sera riche en nouveaux produits chez Navman. Nous avons utilisé pendant longtemps des puces Xtrack v2 car nos produits ont été développés en amont depuis de nombreux mois, à l'époque où les puces GPS SiRSFtar III n'étaient pas encore disponibles.

Nous travaillons actuellement sur une nouvelle gamme de produits Navman « 2006 » et nous intègrerons des puces GPS de nouvelle génération. Pour notre gamme 2005, il était déjà trop tard... Cependant, je tiens à rappeler que le Xtrack v2 marche encore très bien actuellement et qu'il suffit d'acquérir une antenne externe pour pouvoir utiliser nos produits GPS même sur des véhicules équipés de pare-brises athermiques.

Enfin, le SiRFStar III n'est pas la seule puce GPS très sensible, d'autres chipsets encore plus sensibles étant sur le point d'être disponibles. A cette occasion, ils seront intégrés sur notre nouvelle gamme 2006 de produits.

Certains PND possèdent des fonctions multimédia. De telles fonctionnalités sont-elles envisagées sur les futurs PND de Navman ?

Nos produits ne sont destinés que pour des utilisateurs de navigation GPS. Nous considérons que les gens qui achètent des PND n'utilisent pas d'éventuelles fonctions de lectures de musiques numériques ou de visionnage de photos, d'autres sociétés commercialisant déjà de produits destinés à cet usage, comme avec ses iPod.

Pour répondre à la demande, si demande il y a, nous pourrions cependant changer d'avis et ajouter de telles fonctionnalités sur nos produits GPS. Toujours est-il que Navman ne ressent pas aujourd'hui une demande pressente du marché sur ce sujet...

Concernant le PND le plus haut de gamme de la marque, le iCN 550, celui permet d'utiliser un service d'info trafic en France via l'offre V-Trafic de MediaMobile. Comment ce choix a-t-il été fait ? Projetez-vous d'utiliser les services d'info trafic de Viamichelin ?

Viamichelin n'avait pas de solution disponible il y a encore quelques mois et le seul acteur crédible sur le marché Français était Mediamobile, qui je pense, de part sa situation, à actuellement la meilleure solution d'information trafic en temps réel.

Attendons de voir ce que Viamichelin va proposer mais comme pour Tele Atlas et Navteq pour les cartes numériques, nous discuterons avec de nouveaux acteurs du marché sur des services d'info trafic pertinents.

A ce sujet, comment voyez vous l'arrivée de nouveaux concurrents comme Viamichelin qui développe à la fois un logiciel de navigation GPS, une offre d'info trafic et la construction de nouveaux terminaux GPS ?

La commercialisation d'un PND par Viamichelin ne m'a pas vraiment étonné, surtout depuis le rachat de Kirrio par cette société. Ce qui me rassure, c'est qu'ils ont choisi de proposer un produit compact et léger qui se rapproche de notre PND iCN 520. Ils suivent la stratégie Navman avec apparemment des choix stratégiques cohérents.

Je suis sûr que Viamichelin va devenir un acteur sérieux du marché, le futur trio de tête en France concernant le marché du PND ayant de fortes chances d'être composé de Navman, TomTom et Viamichelin.

Quelle est aujourd'hui la stratégie de développement de Navman en France ?

Notre stratégie est d'asseoir Navman comme le leader sur le marché du GPS. Nous effectuons actuellement un travail sur la notoriété de la marque avec un investissement de 3 Millions d'€ sur cette fin d'année.

Nous voulons continuer notre expansion sur ce marché avec une distribution globale sur le marché Français toujours plus importante. Nous prévoyons également d'assurer des formations avec des équipes de « merchandisers ». Enfin, nous prévoyons donc de développer une nouvelle gamme de produits en 2006. Ces nouveaux produits seront en partie présentés au prochain CeBIT.

Avez-vous un commentaire à ajouter à cet entretien ?

Cette fin d'année va être très concurrentielle avec une épuration de certaines marques qui ne seront probablement plus disponibles dans les mois à venir. Les derniers mois ont été plutôt bons pour Navman, notamment via le PND iCN 320 qui a été bien accueilli par les utilisateurs. Nous atteindrons d'ailleurs rapidement une dizaine de milliers de pièces commercialisées du iCN 320 en Europe.

Philippe GIE, je vous remercie.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet