SFR et Alcatel expérimentent le système de positionnement par satellites Galileo

Par
Le 10 novembre 2004
 0

Pour la première fois en Europe, Alcatel a présenté deux scénarios d'utilisation de téléphones mobiles équipés de moyens de positionnement européens précis et fiables.

Pour la première fois en Europe, Alcatel a présenté deux scénarios d'utilisation de téléphones mobiles équipés de moyens de positionnement européens précis et fiables.

Dans le premier cas, une personne en situation d'urgence (ex. : accident de voiture, agression?), compose le 112, le numéro européen des services d'urgence. Les secours (pompiers, SAMU, police) peuvent immédiatement la localiser avec précision et diriger vers elle les secours nécessaires dans un temps record.

Dans le deuxième cas, plus ludique, deux amis cherchent à se retrouver dans une grande ville. Chacun peut indiquer à l'autre, grâce à son téléphone portable, sa position exacte et ainsi aider l'autre à trouver son chemin rapidement.

Ces deux applications utilisent des téléphones portables existants ainsi que les données fournies par le système européen de positionnement par satellite EGNOS, précurseur de Galileo, qui permet d'obtenir dès à présent une précision de localisation de l'ordre de quelques mètres. Cette solution augmente de plus considérablement la disponibilité des signaux de

positionnement en zones urbaines denses ainsi qu'à l'intérieur de bâtiments. Les technologies présentées sont disponibles dès à présent et seront enrichies en couverture, précision et en fiabilité par la mise en oeuvre du programme européen Galileo.

SFR apporte son expertise au consortium européen Eurely, qui regroupe de très nombreux acteurs majeurs du monde des télécoms et des transports (Alcatel, 65, Finmeccanica, SFR et Vinci Concessions), pour être le concessionnaire du système Galileo. Ce nouveau système européen permettra de développer de très nombreux services liés à une localisation précise et fiable : il apportera tout d'abord une plus grande sécurité aux citoyens (par exemple appels d'urgence, localisation des enfants?), mais favorisera aussi de nouvelles applications commerciales, notamment pour les opérateurs de télécommunication (réception d'informations de guidage sur téléphones portables auto-localisés, protection de travailleurs isolés, gestion des ressources, péage à l'utilisation ?)

Olivier Houssin, Président des activités de communications privées d'Alcatel, s'est félicité de cette coopération entre Alcatel et SFR : « Les systèmes de positionnement par satellite sont appelés à prendre de plus en plus de place dans la vie de tous les jours. C'est la combinaison des télécommunications et du spatial qui est la clef du succès de ces applications. C'est un atout pour l'Europe : des savoir faire, des logiciels, des brevets vont ainsi être développés. »

Frank Esser, Président de SFR / Cegetel, se réjouit de cette opportunité de participer activement au développement des nouveaux services liés à la géolocalisation : « La localisation précise qu'apportera Galileo sur les téléphones mobiles permettra le développement de nombreuses applications innovantes, notamment en matière de services de sécurités mais aussi de proximités. Notre partenariat avec Alcatel et Eurely nous permet de renforcer nos engagements dans les services mobiles du futur, comme SFR le démontre dès aujourd'hui en lançant les premiers services 3G en France. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top