Symbian Series 60 bientôt disponible sur un processeur Intel XScale

05 octobre 2004 à 00h00
0
Intel, Nokia, et Symbian ont aujourd'hui annoncé un partenariat visant à rendre compatible la plateforme logicielle Series 60 sur un processeur Intel XScale, utilisé sur certains Smartphone Microsoft.

A noter au passage que Nokia avait déjà fait un précédent partenariat avec le concurrent direct d'Intel sur le marché des puces pour périphériques de poche, à savoir Texas Instruments.

La plateforme logicielle Series 60 basée sur un système Symbian est déjà utilisé par exemples par des constructeurs de téléphones mobiles tels que Lenovo, LG Electronics, Nokia, Panasonic, Samsung, Sendo et Siemens. Ce nouveau partenariat permettra pour Intel et Symbian de co développer une puce 3G pour le système Symbian basée sur un processeur Intel XScale.

Cette optimisation hardware et logicielle permettra également de créer des mobiles et de les lancer sur le marché beaucoup plus rapidement qu'auparavant. Attendons déjà la sortie du premier modèle de téléphone mobile basé sur cette plateforme pour juger de cette rapidité de mise en place sur le marché...
Modifié le 20/09/2018 à 15h50
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Test ASRock B560M Steel Legend : parce que le Z590 n'est pas forcément indispensable
Test de Mass Effect Édition Légendaire : une trilogie qui fait toujours son petit effet
Haut de page