Analysys étudie le marché des nouveaux services multimédias mobiles

Ariane Beky
07 novembre 2003 à 00h00
0

Le cabinet Analysys a réalisé pour l’ART une étude sur l’état d’avancement technique et économique des services multimédias mobiles (Wap, MMS et i-mode).

Le cabinet Analysys a réalisé pour l'ART une étude sur l'état d'avancement technique et économique des services multimédias mobiles (Wap, MMS et i-mode).

L'Autorité de régulation des télécommunications (www.art-telecom.fr) a publié le mois dernier un rapport réalisé l'été 2003 par le cabinet d'études et de conseil Analysys (www.analysys.com) sur l'état d'avancement technique et économique des services multimédias mobiles, du MMS à l'i-mode.

Désormais, l'abonné à la téléphonie mobile en France a le choix entre un nombre important de modes d'accès au multimédia mobile. Analysys a focalisé son étude sur les services de communications interpersonnelles (messageries multimédia, e-mail...) et de navigation sur Internet (portails, kiosques, i-mode, etc.)

Ces services peuvent être utilisés sur des réseaux GSM (Global System for Mobile Communications) ou GPRS (Global Packet Radio Service), service de transport de données sur les réseaux GSM, et ultérieurement sur des réseaux UMTS (Universal Mobile Telecommunications System).

Aujourd'hui, soulignent les auteurs de l'étude, les performances du GPRS « sont limitées en terme de débit ». Par ailleurs, le prix de détail du trafic GPRS reste « élevé », de l'ordre de « 10 fois plus cher que le trafic fixe d'accès à Internet par RTC (réseau de téléphonique commuté) ».

Si l'on en croit les résultats de l'étude, la baisse du prix de détail, la généralisation des accords de roaming, l'augmentation du parc de terminaux compatibles MMS, la maîtrise de l'interopérabilité entre terminaux, une plus grande interopérabilité entre opérateurs mobiles (lancée en mai 2003), ainsi que l'ouverture de l'interopérabilité avec Internet, devraient « favoriser le développement des usages auprès des utilisateurs itinérants ».

Quant à la croissance des services de navigation sur Internet (Web, Wap ou i-mode, « l'Internet de poche » proposé en France par Bouygues Telecom), elle est encore limitée par « de fréquentes interruptions de service et des difficultés techniques ».

Quoi qu'il en soit, en terme de calendrier de développement, il est probable que le marché des services de messagerie multimédia mobile et de navigation « décolle dans les prochains 18 à 24 mois - temps nécessaire pour obtenir un parc suffisant de terminaux compatibles », précise Analysys dans son rapport.

Enfin, le succès des services sur réseaux GPRS devrait permettre d'établir « un modèle et une base solide de crédibilité pour le développement futur de services sur réseaux UMTS (débits supérieurs et nouveaux usages pour le multimédia mobile.) »

Pour conclure, l'ART a rappelé dans un communiqué que « tous les ingrédients pour le développement des services multimédias mobiles sont présents le long de la chaîne de valeur. »

Le marché est actuellement « en phase de structuration », entraînant une compétition entre les différents acteurs « pour contrôler la plus grande proportion possible de la valeur créée ». Ces évolutions influenceront fortement le développement futur des services sur réseaux UMTS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top