Les Smartphones apportent un nouveau relais de croisssance

Par
Le 08 septembre 2003
 0

Source AFP : ""Le Smartphone offre une utilisation plus conviviale et plus approfondie que le mobile pour certains usages comme les jeux, la photo ou la consultation de services personnalisés. C'est pourquoi il commence à intéresser les opéra

Source AFP : ""Le Smartphone offre une utilisation plus conviviale et plus approfondie que le mobile pour certains usages comme les jeux, la photo ou la consultation de services personnalisés. C'est pourquoi il commence à intéresser les opérateurs qui y voient la possibilité de générer des revenus supplémentaires", selon GfK."



PARIS (AFP) - 08/09/2003 10h47 - Les ventes de téléphones mobiles ont reculé de 11% à 4,7 millions d'unités au premier semestre 2003 par rapport à la même période de 2002 mais le marché devrait se reprendre au deuxième semestre, selon une étude de l'institut Gfk publiée lundi.

Au premier semestre, les opérateurs ont privilégié les terminaux à moindre coût, souvent des mobiles avec écrans noir et blanc, ce qui leur a permis de maintenir des offres à prix modérés tout en baissant fortement les subventions, relève Gfk dans un communiqué.

La chute des subventions est illustrée par la hausse de 24% du prix moyen des packs sans engagement, passé entre le premier semestre 2002 et le premier semestre 2003 de 106 euros à 132 euros, selon l'étude, ce qui a directement affecté les ventes.

Mais la morosité du premier semestre devrait céder la place à une reprise dans la seconde partie de l'année, avec une hausse attendue de 15% des ventes au deuxième semestre 2003 par rapport à la même période de 2002.

Par conséquent Gfk table toujours sur une progression de 4% du marché français en 2003 à 11 millions de mobiles.

Au deuxième semestre, une offre plus dynamique et la portabilité du numéro devraient dynamiser le marché.

"D'une part, l'offre des constructeurs s'étoffe rapidement et tend même vers une ultra-segmentation (mobile+photo, mobile+jeu...) destinée à mieux cibler les usages tout en valorisant les nouvelles technologies", estime Gfk.

D'autre part, depuis début juillet 2003, les abonnés peuvent changer d'opérateur sans changer de numéro. "La concurrence entre opérateurs devrait s'intensifier et faire baisser le prix de vente des terminaux mobiles", note le cabinet d'études.

Signe d'une possible reprise, Gfk a constaté une hausse des ventes dans les quatre premières semaines d'août (+36% lors de la semaine du 15 août).

Mais l'état du marché se jouera sur les deux derniers mois de l'année, qui représentent un quart des ventes annuelles de mobiles.

GfK relève également que "le potentiel de clients s'élargit" pour les assistants personnels (PDA), sous l'effet d'une baisse de près de 10% des prix des assistants au premier semestre (sur un an), et de l'introduction des Smartphones, qui apportent "un nouveau relais de croisssance" à ce marché.

Au premier semestre 2003, les ventes de PDA ont progressé de 30% en unités. Les Smartphones - mobiles dotés de fonctionnalités du PDA comme l'e-mail - représentent 7% des PDA vendus, contre 3% au premier semestre 2002, et contribuent pour environ 10% au chiffre d'affaires des assistants personnels.

Pour l'ensemble de 2003, l'institut table en conséquence sur un marché du PDA de 430.000 unités (340.000 en 2002), pour un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros. Les Smartphones réprésenteraient 15% du chiffre d'affaires.

"Le Smartphone offre une utilisation plus conviviale et plus approfondie que le mobile pour certains usages comme les jeux, la photo ou la consultation de services personnalisés. C'est pourquoi il commence à intéresser les opérateurs qui y voient la possibilité de générer des revenus supplémentaires", selon GfK.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top