Le Wifi est-il une menace pour la 3G américaine ?

Par
Le 19 août 2002
 0

En référence à une analyse de l’institution financière US Bancorp, Computerwire estime que le succès du Wifi peut devenir une menace pour la 3G américaine.

En référence à une analyse de l'institution financière US Bancorp, Computerwire estime que le succès du Wifi peut devenir une menace pour la 3G américaine.

Selon le magazine britannique Computerwire, le succès des réseaux locaux publics sans fil (PWLAN - public wireless local area network) aux Etats-Unis aurait influencé le report du lancement de services 3G par les opérateurs de réseaux mobiles.

Computerwire se réfère notamment à une étude récente de l'institution financière américaine US Bancorp Piper Jaffray ("The Wireless LAN Report, 802.11 - Disruptive Technology").

Pour Samuel MAY, analyste chez US Bancorp, bien que le PWLAN soit une technologie "en pause" plutôt qu'en "mouvement", elle a le potentiel de faire dérailler les plans établis pour la téléphonie mobile de troisième génération.

L'analyste souligne par exemple que les fabricants de PC commencent à proposer des Ordinateurs Portables haut de gamme supportant la norme Wifi (fréquence 2,4Ghz), nom commercial de la technologie IEEE 802.11b du réseau local ethernet sans fil.

Certains de ces fabricants négocient des partenariats commerciaux avec des opérateurs "hotspots" (PWLAN) tels que Wayport Inc.

Ces mêmes opérateurs recentrent leurs stratégies marketing, tandis que les opérateurs mobiles dans leur globalité arrivent à la conclusion que les coûts liés au lancement des services "hotspots" Wifi sont moins élevés avec un retour sur investissement plus rapide que ceux liés à la 3G... Mais qu'en est-il à long terme ?

Sur un marché des télécommunications dégradé, la téléphonie mobile de troisième génération aux Etats-Unis a déjà pris du retard. Cette situation à double tranchant, représente une réelle opportunité pour le PWLAN, souligne Samuel MAY.

Le PWLAN pourrait se développer et représenter un nouvel élan pour les télécoms, là où la 3G a, jusqu'à présent, éprouvé de grosses difficultés.

"Une croissance rapide des 'hotspots', des réseaux servant des marchés verticaux spécifiques allant des services aux consommateurs aux prestations BtoB, représente la deuxième phase de l'adoption du WLAN", affirme Samuel MAY.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top