Happy End pour France Telecom et MobilCom

01 juin 2018 à 15h36
0
FT a signé un accord conditionnel mettant fin à son différend avec le président de MobilCom, et éloignant un risque potentiellement coûteux en Allemagne.

Après deux mois de bataille entre et son ancien partenaire Mobilcom (dont il détient 28,5%) sur le financement de la téléphonie de 3e génération, les deux groupes semblent avoir conclu un accord favorable à l'opérateur français pour sortir de la crise.

Cet « accord conditionnel » prévoit le départ de Gerhard Schmid, patron de l'opérateur allemand, qui devra avoir vendu ses parts et celles de sa femme à un consortium de banques créancières (notamment Deutsche Bank, ABN Amro, la Société Générale et Merryl Linch) qui rachèteront les titres en cash, au lieu de voir s'évaporer en fumée leur prêt de 4,7 milliards d'euros qui arrive à échéance en juillet.

Les diverses institutions financières qui entreront au capital de MobilCom ne franchiront pas individuellement le seuil des 30% et cette opération évite à France Telecom, selon le droit boursier Outre-Rhin, de devoir prendre le contrôle de l'opérateur allemand, dont la dette de 6,2 milliard d'euros ne viendrait pas arranger son propre endettement de plus de 60 milliards, alors même que le géant français ne souhaite pas faire de l'Allemagne un axe stratégique de développement.

En désaccord sur les investissements faramineux de sa filiale allemande dans l'UMTS, France Telecom, nouveau maître à bord, s'en sort plutôt bien, projetant désormais de fusionner MobilCom avec l'un des cinq autres opérateurs allemands d'ici 18 à 24 mois, opération qui devrait alors diluer sa participation et solder son aventure coûteuse et douloureuse en Allemagne.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le blocage de Napster est confirmé par une cour d’appel
Fusion Telia/Sonera : naissance d'un nouveau géant scandinave des télécoms ?
Paris Numérique : Christian SAUTTER dévoile les plans de la Mairie
Le Crédit Lyonnais permet la reconnaissance vocale sur les ordres de bourse
L’organisation USAA choisit les solutions CRM de Chordiant
Le blocage de Napster est confirmé par une cour d’appel
Fusion Telia/Sonera : naissance d'un nouveau géant scandinave des télécoms ?
Paris Numérique : Christian SAUTTER dévoile les plans de la Mairie
Le Crédit Lyonnais permet la reconnaissance vocale sur les ordres de bourse
Orange entend  distribuer la télévision numérique terrestre
Haut de page