Toshiba renonce à son projet de coentreprise 3G avec Siemens

Par
Le 06 décembre 2001
 0

Le constructeur électronique japonais Toshiba annule son projet de coentreprise 3G avec l’équipementier télécom allemand Siemens.

Le constructeur électronique japonais Toshiba annule son projet de coentreprise 3G avec l'équipementier télécom allemand Siemens.

Toshiba, géant japonais de l'électronique, a annoncé mercredi avoir annulé l'accord passé en novembre dernier avec l'équipementier télécom allemand Siemens AG.

Cet accord prévoyait que les deux sociétés allaient fabriquer et commercialiser conjointement des téléphones mobiles de troisième génération (3G).

"Au vu de la profitabilité du secteur d'activité et de ses perspectives, nous estimons que ce n'est pas faisable", déclarait un porte-parole de Toshiba.

De son côté, le groupe allemand a signalé que sa coopération avec le japonais Toshiba était "temporairement interrompu" dans les technologies UMTS de téléphonie mobile de 3ème génération en raison d'un problème "d'incompatibilité technique".

L'équipementier estime que les puces japonaises, "ne peuvent être adaptées aux normes européennes aussi vite que prévu."

Siemens a refusé de détailler ses perspectives pour 2002, mais maintient ses objectifs sur 2003.

Le Président du directoire de Siemens, Heinrich VON PIERER, devrait commenter plus avant ces informations avant la fin de la semaine.

Les deux partenaires ont signalé qu'ils allaient dorénavant privilégier leurs marchés intérieurs.

Malgré l'échec de l'alliance, le groupe allemand a fait savoir qu'il ne cherchait pas d'autre partenaire, et qu'il lancerait ses premiers combinés 3G comme convenu.

Cette alliance germano/japonaise a été mise a mal dans un contexte économique défavorable aux opérateurs télécoms. Ceux-ci retardent le lancement de leurs services 3G, et par extension de leur retour sur investissement sur ce secteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top