UMTS : SFR consigne ses versements

Par
Le 01 octobre 2001
 0

Dans le but d’obtenir du gouvernement une réduction de sa facture UMTS, SFR consigne le premier de ses versements sur un compte bloqué.

Dans le but d'obtenir du gouvernement une réduction de sa facture UMTS, SFR consigne le premier de ses versements sur un compte bloqué.

SFR a décidé de placer le montant de la première tranche du paiement de sa licence UMTS sur un compte bloqué à la Caisse des dépôts et Consignations, soit environ 620 millions d'euros. L'opérateur souhaite ainsi faire pression sur le gouvernement français pour obtenir une réduction de la facture.

Orange, filiale mobile de France Télécom, et SFR sont les deux seuls opérateurs à avoir reçu une licence UMTS en juillet dernier.

Bouygues Télécom, numéro trois des opérateurs de téléphonie mobile français, a jugé exorbitant le tarif fixé par l'Etat pour son appel d'offres. Tarif fixé à 4,95 milliards d'euros pour chacune des quatre licences de téléphonie mobile de troisième génération concernées.

Une porte-parole de France Télécom a indiqué à Reuters qu'Orange s'acquitterait lundi 1er octobre de son premier versement.

Celui-ci doit être complété par un deuxième versement, également fixé à 620 millions d'euros, le 31 décembre prochain. L'échéancier prévoit un nouveau versement à l'Etat de 1,24 milliard d'euros en 2002, le solde devant faire l'objet de paiements échelonnés sur 13 ans.

D'après SFR des "changements majeurs" sont intervenus depuis la fixation du prix des licences UMTS au printemps 2000 et depuis leur attribution, aggravés par les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis.

Si l'opérateur reste attaché au développement de l'UMTS, la filiale de Cegetel estime que "ces incertitudes" remettent en cause "le prix fixé et son calendrier de paiement".

Dans son communiqué SFR fait notamment référence à l'Autorité de Régulation des Télécommunications (ART), qui juge indispensable un assouplissement tarifaire pour attirer d'autres acteurs. L'ART a recommandé au gouvernement le lancement d'un nouvel appel d'offres pour les deux licences UMTS vacantes au plus tard au premier semestre 2002.

L'Etat souhaite affecter ces recettes à un fonds de réserve pour les retraites et à son désendettement...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top