Vodafone redoute un retard de ses services 3G

Par
Le 20 juillet 2001
 0

Vodafone annonce un retard dans la mise en place de ses infrastructures 3G en Europe. Pourra-t-il ouvrir ses services UMTS à la rentrée 2002 ?

Vodafone annonce un retard dans la mise en place de ses infrastructures 3G en Europe. Pourra-t-il ouvrir ses services UMTS à la rentrée 2002 ?

Le britannique Vodafone, premier opérateur mondial de téléphonie mobile, estime que le lancement de ses services de troisième génération pourrait être retardé.

Suite à une information parue dans le Wall Street Journal, un porte-parole de Vodafone a confirmé que la société avait ralenti la mise en place de ses infrastructures 3G en Europe, au Royaume-Uni notamment.

Par ailleurs, l'opérateur britannique se trouve face à une «pénurie» d'appareils. Des retards dans la production de combinés permettant d'utiliser réseaux existants et technologie UMTS, sont à craindre.

Dorénavant Vodafone estime pouvoir installer 750 stations UMTS (Universal mobile telecommunications system) au Royaume-Uni d'ici la fin de l'année, au lieu des 1200 prévus il y a plusieurs mois.

Suite à cette annonce, l'action Vodafone perdait plus de 4,5% à la Bourse de Londres.

Les financiers craignent que les opérateurs peinent à amortir les 120 millions d'euros déboursés l'an dernier pour acquérir leur licence UMTS en Europe.

Au Japon, le retard de lancement des services 3G (de mai à octobre) annoncé par l'opérateur mobile NTT DoCoMo, n'aura pas non plus rassuré.

De leur côté, les opérateurs européens espèrent bien renouer avec la croissance grâce à cette technologie, alors même que le marché des portables conventionnels approcherait de la saturation.

Vodaphone a rappelé que le groupe fera le maximum pour ouvrir son réseau UMTS à l'automne 2002, mais redoute que se mise en place ne soit retardée pour 2003...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top