Créer une application métier sous W8, quelques repères

01 juin 2018 à 15h36
0
Utiliser le Windows Store et Windows 8 pour promouvoir et faire fonctionner des applications métiers maison est un bon moyen de mettre à la portée des utilisateurs internes vos progiciels. Mais comment faire ? Quelques conseils pour avancer.

015E000005954954-photo-windows-store.jpg


Applications de point de vente, tableaux de bord, gestion de workflow ; les applications métier d'entreprise ciblent des processus métier spécifiques et doivent se conformer à des stratégies de sécurité restreintes pour garantir la sécurité des ressources de l'entreprise.

Mais malgré ces contraintes, les applications métiers peuvent être développées et distribuées via le Windows Store, avec des avantages évidents : gains de mobilité accrue, meilleure prise en charge des fonctions tactiles, sécurité, déploiement et mise à jour simplifiées.

Windows Runtime, brique de base

Pour ce faire, le développeur va utiliser la brique Windows Runtime (dite également WinRT), qui est une interface de programmation (c'est à dire une API), proposée par Microsoft pour le développement d'application qui fonctionnent sur les OS Windows 8 et Windows RT, donc sur une architecture processeur x86 et ARM.

WinRT permet le développement d'application dans les langages HTML, C++/CX (Component Extensions, un langage basé sur le C++), C# ou VB.NET. A noter qu'il est possible d'utiliser du JavaScript et du TypeScript.

Travail de conception et d'ergonomie

Mais avant de se mettre à coder à partir de l'API, il est important de bien réfléchir à la dimension multiplateforme de l'application. De fait, Windows 8 est conçu pour s'exécuter sur des appareils aussi divers que des tablettes ou de grosses stations de travail. Clavier, stylet, souris ; il faudra veiller à ce que l'application fonctionne avec ces différents périphériques, et que l'ergonomie de chaque device soit respectée.

Cette réflexion autour de l'expérience utilisateur amène également à définir les scenarios et processus qui dessinent les grandes lignes du flux de l'application : où va commencer l'utilisateur, quel sera son cheminement dans l'application, pour aller vers quel résultat ?

Une scenarisation qui va s'accompagner d'une réflexion sur l'ergonomie de l'application en elle même : car les applications du Windows Store n'utilisent ni onglets ni menus pour la navigation, comme une application classique : les modèles de navigation sont plats ou hiérarchiques, avec des pages qui se succèdent, et souvent une page de hub qui sert de point de référence.

Il s'agira donc d'optimiser le contenu présent sur chaque page en fonction de la place des dispositifs de commande de l'application, mais aussi des différentes dispositions des écrans : tablettes en mode portrait ou paysage, ordinateurs tout-en-un du bureau, écrans professionnels haute résolution (HDPI), l'objectif est d'optimiser la position du contenu en fonction des différents rendus possibles dans l'entreprise.

Concrètement, l'interaction utilisateur, la liaison de données et les autres composants de l'application ne changent pas. Seule la zone d'affichage change.

Les contrats de recherche et de paramètres

Mais au delà des aspects esthétiques et ergonomiques, se pose la question du lien entre l'application et les autres fonctionnalités du device.

Via l'implémentation du "contrat de recherche", il devient possible d'implémenter la fonction recherche de Windows 8 dans l'application. Concrètement, il sera possible de rechercher des informations contenues dans l'application depuis l'outil de recherche de Windows 8.

De même, la mise en place du "contrat de paramètres" dans l'application va permettre d'inclure les options de notification (quand l'application est en barre de tâche par exemple), d'accès à un périphérique, ou encore la gestion des comptes, des identités et des autorisations.

Relier les données à l'application

Il est bien évidemment hors de question que les données utilisées par l'application soient stockées sur les différents devices d'où elle est consultée. De fait, dans le cas d'une application métiers, les données seront accessibles depuis la brique CRM ou ERP d'origine, qui serviront de base et de banque de données.

Il faudra donc veiller à ce que le transfert des données entre cette brique et l'application connectée s'effectue via des services web qui fournissent une infrastructure commune de description et de partage des données qui soit sécurisée. Plusieurs modes de connexion sont alors à paramétrer en fonction des critères d'accès : requête HTTP XML, connexion à un service Web avec WinJS.xhr, Services Windows Communication Foundation WCF Data Services dans Visual Studio, ou services mobiles Windows Azure.

Cependant, les applications du Windows Store peuvent aussi stocker des données locales pour un accès hors connexion par exemple. Dans ce cas, des bases de données relationnelles pour le stockage des données sont requises en mode local. La brique SQLite pour Windows Runtime est alors une possibilité a étudier.

Tester les applications

Les applications doivent être testées avant leur inclusion dans le Windows Store pour assurer leur niveau de qualité. Pour se faire, le Kit de certification des applications Windows, qui est disponible dans le Kit de développement logiciel Windows (Kit SDK Windows) pour Windows 8, valide la conformité technique des applications et s'assure qu'elles respectent les meilleures pratiques et recommandations concernant la conception d'une application du Windows Store.

Veillez également à ce que les applications soient toujours testées sur un autre ordinateur que l'ordinateur de développement, sur des architectures différentes, et des facteurs de formes différents.

Déployer son application

Si le Windows Store est un moyen de commercialiser et de distribuer des applications à l'extérieur de l'entreprise, les applications métier seront elles souvent distribuées directement à l'utilisateur final par le service informatique de l'entreprise.

Ce processus d'installation d'applications sur des ordinateurs Windows 8 sans passer par le Windows Store se nomme chargement de version test. Il s'agira alors d'utiliser le kit de certification des applications Windows avant de distribuer l'application, de signer l'application via un certificat d'entreprise, de définir la stratégie de groupe pour installer les applications, et enfin de déployer l'application.

Sur ce dernier point, il est à noter qu'il existe de nombreuses options pour distribuer les applications via le réseau de l'entreprise, en passant par exemple par Microsoft System Center ou un script Windows PowerShell.

Gérer la vie des applications

Windows Intune et le Gestionnaire de configuration Microsoft System Center permettent de gérer l'accès aux applications métier d'entreprise, et ces nouvelles applications Windows 8 entrent dans ce périmètre.

Mais l'administrateur peut aussi décider d'activer l'accès des utilisateurs au Windows Store seulement pour des applications particulières, via l'outil AppLocker.

Étude de cas de conception : Application métier d'entreprise du Windows Store

Une tablette sous Windows 8 pour les professionnels

Les apps de Windows 8, un outil de la DSI au service des métiers

Dell et Windows 8

Vous aimerez aussi

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un caennais condamné pour avoir tiré profit d'un site de piratage
Vers une taxe sur les ventes en ligne aux États-Unis ?
Interconnexion Free/YouTube : l’UFC-Que Choisir ne
Pour Bill Gates, les tablettes et hybrides Windows vont détrôner l'iPad
Intel officialise Silvermont pour des Atom plus rapides
Plusieurs appareils, un seul compte Windows 8, à quoi ça sert ?
Linux 3.9 inaugure le cache SSD et mise sur les PC modernes
Samsung rachète MOVL et se met au second écran
Windows 8 franchit le cap des 100 millions de licences vendues
Infos US de la nuit : Intel innove, Samsung rachète, Nintendo tente de se relancer
Haut de page