Les ex-Mayetic créent leur start-up 2.0 : Netcipia

01 juin 2018 à 15h36
0
Bruno de Beauregard et Miguel Membrado lancent leur nouveau projet : Netcipia, un site de création de "places participatives" regroupant wikis et blogs.

Bruno de Beauregard et Miguel Membrado créent en Californie leur jeune pousse "web 2.0" : Netcipia.

Les co-fondateurs de Mayetic, plate-forme française de collaboration placée en liquidation judiciaire l'an dernier, rachetée début 2006 par Oodrive, entendent surfer sur la vague du web "centré sur l'utilisateur" pour se relancer.

Basée à Palo Alto, Netcipia édite une suite hébergée open source où blogs et wikis ne font plus qu'un sur un même espace. Inspirée des réseaux sociaux, cette "suite participative" permet de créer des "places" publiques ou privées.

La suite participative est actuellement disponible sous deux formes : site web pour tous et serveurs dédiés hébergés pour les entreprises.

Le site, Netcipia.com, offre la possibilité à l'internaute de créer gratuitement une ou plusieurs places (blog et wiki) d'une capacité de 2 Go de données chacune. Le nombre d'utilisateurs et la bande passante ne sont pas limités.

"Cette version beta publique est déjà pleinement fonctionnelle" a précisé Miguel Membrado. "Elle va rendre de nombreux services à touts les groupes de personnes qui ont besoin de construire en ligne et de partager informations et documents. Sur Internet, le service est entièrement gratuit."

Quant aux entreprises, elles peuvent opter pour les serveurs. L'offre est facturée 499$/mois/serveur, sans engagement de durée, indépendamment du nombre d'utilisateurs et de la bande. La capacité de stockage globale est de 200 Go.

Sur un marché où s'activent les éditeurs américains et européens de plates-formes de blogs et de réseaux sociaux, la société Netcipia a-t-elle un avenir ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La scission de Telecom Italia inquiète le gouvernement Prodi
Le baladeur de Microsoft
Intel et Siemens font cause commune dans la VoIP pro
Le Smartphone 3G P305 sous Windows Mobile abandonné par Asus
Un téléphone Zune chez Microsoft ?
La scission de Telecom Italia inquiète le gouvernement Prodi
Le baladeur de Microsoft
Un téléphone Zune chez Microsoft ?
Intel et Siemens font cause commune dans la VoIP pro
Présentation du PDAPhone 3G Palm Tréo 750v sous Windows Mobile
Haut de page