Le patron d’Exalead est élu meilleur ingénieur de l’année 2005

Par
Le 15 décembre 2005
 0

François Bourdoncle, président d’Exalead, éditeur du moteur de recherche du même nom, compte parmi les dix meilleurs ingénieurs français de l’année.

François Bourdoncle, président d'Exalead, éditeur du moteur de recherche du même nom, compte parmi les dix meilleurs ingénieurs français de l'année.

Les technologies de recherche à la française font la une : François Bourdoncle, président et co-fondateur d'Exalead (exalead.com), compte parmi les dix meilleurs ingénieurs français de l'année 2005.

Organisé par l'Usine Nouvelle, Industrie et Technologies et le CNISF (cnisf.org), "le prix des ingénieurs de l'année" récompense une personnalité et son équipe, met en lumière des projets innovants et peut "susciter de nouvelles vocations."

Cette année, 7 candidatures parmi 140 - dont des projets collectifs - ont été sélectionnées par les experts du Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France (CNICF).

La remise des trophées a eu lieu mercredi à Boulogne (Hauts-de-Seine) sous le haut patronage de Thierry Breton, ministre de l'économie. "Pour sa vision en matière de stratégie technologique, validée par la reconnaissance du marché", François Bourdoncle a obtenu le prix "entrepreneur".

Entre l'Ecole des Mines et Digital Equipment, François Bourdoncle a développé avec le soutien de Louis Monnier, les briques logicielles d'un moteur de recherche dont un module de cartographie sémantique (cow9), un système statistique d'analyse sémantique de données non structurées et le langage de programmation ExaScript.

En 2000 avec Eric JEUX et Patrice BERTIN, il fonde Exalead, société éditrice du moteur du même nom. Soutenu par SCA Qualis, holding, le moteur décliné en versions entreprises et grand public, est devenu une alternative solide aux technologies des géants américains du Net et du logiciel : Google, 10! et MSN Search, mais également d'outils comme Verity (Autonomy) et Fast.

Pour conclure, outre M. Bourdoncle, ont été récompensés : Benjamin Talon (début prometteur), Jean-Marie Hurtiger (projet industriel), Xavier Hubert (développement durable), Bernard Chalmon et Spencer Shorte (science), Denis Busardo (innovation) Jesus Morales et Robert Lafontan (spécial) et, enfin, Jean-Frédéric Clerc (œuvre).
Modifié le 18/09/2018 à 14h18

Les dernières actualités

scroll top