Le W3C recommande SMIL 2.1, langage d’intégration multimédia synchronisé

Par Ariane Beky
le 14 décembre 2005 à 00h00
0

Le World Wide Web Consortium fait du profil mobile étendu SMIL 2.1 un standard qui dynamise la création de présentations audiovisuelles interactives.

Le World Wide Web Consortium fait du profil mobile étendu SMIL 2.1 un standard qui dynamise la création de présentations audiovisuelles interactives.

Le World Wide Web Consortium (W3C) recommande la version 2.1 du langage d'intégration multimédia synchronisé SMIL.

A travers cette recommandation, le consortium international dédié au développement et à la promotion des standards web (w3.org), invite l'industrie à adopter SMIL 2.1 en tant que profil mobile étendu, contribuant à l'interopérabilité du web.

En complément d'autres standards, SMIL 2.1 (Synchronized Multimedia Integration Language) dynamise les présentations multimédias pour terminaux mobiles.

SMIL est une application XML permettant la création de présentations audiovisuelles interactives. La version 2.1 a été conçue sous la forme d'une série de modules composables fondée sur la recommandation "modularisation" de XHTML.

Un profil SMIL 2.1 est par conséquent constitué d'un ensemble de modules : tous les modules du "profil SMIL, révision A" du projet de partenariat sur la téléphonie mobile de 3ème génération (3gpp2.org), complétés de modules supplémentaires.

SMIL 2.1 définit trois nouveaux profils : langage, mobile et mobile étendu avec ses fonctions d'animation, de mise en page et de "timing". Ces profils sont compatibles avec une gamme élargie de terminaux mobiles.

En outre, la modularisation est censée faciliter la création, l'implémentation et la réutilisation de profils.

"Avec SMIL 2.1, le web mobile peut bénéficier de présentations multimédia de qualité supérieure. Le standard a d'ores et déjà de nombreux soutiens (Access, KDDI R&D Lab., NRCD Research Institute, l'INRIA, etc.)", a indiqué Chris Lilley, directeur du groupe coordination hypertexte du W3C.

Afin de converger vers un seul profil permettant d'assurer l'interopérabilité de services tels que la messagerie multimédia (MMS), le W3C compte poursuivre ses travaux avec le 3GPP2.

Enfin, rappelons que le Consortium est présidé par le britannique Tim Berners-Lee, fondateur du web, et piloté conjointement par le MIT (USA), l'ERCIM (France) et l'université Keio (Japon).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top