Le recul du piratage de logiciels peut-il servir l’économie française ?

Par Ariane Beky
le 08 décembre 2005
 0

Selon IDC-BSA, une baisse de 10% du piratage entre 2006 et 2009, permettrait de contribuer à hauteur de 13,7 milliards d’euros supplémentaires au PIB français.

Selon IDC-BSA, une baisse de 10% du piratage entre 2006 et 2009, permettrait de contribuer à hauteur de 13,7 milliards d'euros supplémentaires au PIB français.

La réduction du piratage de logiciels a-t-elle un impact positif sur l'économie ?

Une étude réalisée par le cabinet IDC pour le compte de la Business Software Alliance, porte-parole de l'industrie logicielle, met en évidence l'impact d'un éventuel recul du piratage de logiciels sur l'économie française (bsa.org/idcstudy/).

Les résultats de cette étude sont à prendre avec précaution. BSA mène campagne active contre le piratage. Par ailleurs, les "softwares" édités par les membres de l'organisation en France, , , HP, , Intel, Macromedia, Microsoft, , etc. sont utilisés quotidiennement par les entreprises (bsa.org/france/).

L'hypothèse d'IDC et de BSA consiste en une baisse de 10 points, de 45% à 35%, du taux de piratage de logiciels en France entre 2006 et 2009.

Selon IDC (idc.com), ce recul du piratage permettrait d'améliorer la croissance du secteur informatique national, croissance qui passerait de 27% à 36% sur la période, portant le poids total de cette industrie à 58 milliards d'euros.

Par ailleurs, l'éventuelle baisse de la contrefaçon de logiciels entraînerait la création de 30.000 nouveaux emplois dans le secteur informatique. Elle permettrait de contribuer à hauteur de 13,7 milliards d'euros supplémentaires au PIB français et, enfin, de générer 4,5 milliards d'euros de recettes fiscales additionnelles.

Pour parvenir à une baisse de 10% du piratage de logiciels sur trois ans, BSA prône l'adaptation des législations nationales sur le droit d'auteur aux obligations fixées par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

La Business Software Alliance est également favorable à l'instauration "de mécanismes solides pour faire respecter la propriété intellectuelle, conformément aux règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)."

Enfin, BSA appelle à la coopération internationale en la matière, à l'information et à la sensibilisation du public.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
scroll top