Lorsque vous saurez combien d'argent gagne un hôte Airbnb, vous allez vite vouloir louer votre logement

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 17 mai 2024 à 08h03
Un smartphone, déposé sur des billets de 50 euros, avec le logo Airbnb © Pixavril / Shutterstock
Un smartphone, déposé sur des billets de 50 euros, avec le logo Airbnb © Pixavril / Shutterstock

La plateforme Airbnb est en ébullition avant les Jeux olympiques. Ses hôtes, eux, continuent de gagner beaucoup d'argent grâce à elle.

À un peu plus de deux mois du coup d'envoi des Jeux olympiques de Paris 2024, il est une entité qui fera, c'est sûr, salle comble : Airbnb. Le site de location d'hébergements en ligne est pris d'assaut par des Français désireux de maximiser la présence des touristes en période olympique, comme pour ceux qui recherchent désespérément à se loger. Ce qui est certain, c'est que les hôtes Airbnb gagnent d'ores et déjà beaucoup d'argent.

Un revenu médian qui flirte avec les 4 000 euros par an pour les hôtes Airbnb

Interrogé par nos confrères de Midi Libre, Clément Eulry, le directeur d'Airbnb pour la France et la Belgique, a livré quelques informations croustillantes sur les motivations et le revenu médian des hôtes Airbnb dans l'Hexagone.

Selon lui, six personnes qui louent leur logement sur la plateforme sur dix voient Airbnb comme « un moyen de boucler les fins de mois ». Un revenu facile donc, même s'il peut être à l'origine d'impôts supplémentaires, dans une période où le pouvoir d'achat des Français n'est pour beaucoup pas immense.

Selon Clément Eulry, le revenu médian annuel généré par un hôte Airbnb dans le pays est de 3 900 euros bruts. Attention, contrairement au revenu moyen, le revenu médian est positionné de sorte que 50% des hôtes perçoivent un revenu supérieur, et les 50% autres un revenu inférieur. À titre de comparaison, le salaire médian des Français étaient, en 2021, de 2 100 euros nets par mois. Nous sommes donc ici sur les bases d'un généreux treizième mois, voire beaucoup plus, pour les plus bas salaires.

Le nombre d'hébergements en Airbnb a explosé en début d'année

De nombreux français (ils sont déjà des centaines de milliers à le faire) profitent ou vont profiter des Jeux olympiques pour mettre en location leur maison ou appartement sur Airbnb. Rien qu'en région Île-de-France, où se dérouleront la majeure partie des épreuves, 130 000 hébergements fleurissent sur la plateforme.

« Par rapport au premier trimestre 2023, il y avait 40% d'hébergements en plus à la fin du premier trimestre de cette année », explique le patron d'Airbnb. Une statistique ô combien révélatrice, qui pend toute son ampleur autour des grandes villes hôtes des JO, comme Paris évidemment mais aussi Marseille (football, voile), Villeneuve-d'Ascq (basketball, handball) ou Lyon (football). D'autres villes, proches des sites d'entraînement, profitent aussi de l'engouement pour les Jeux olympiques.

Concernant le « public » qui loue son logement sur Airbnb, ne vous attendez pas à tomber sur des clichés : on retrouve toutes les catégories socioprofessionnelles. Clément Eulry rappelle « que l'on peut être aussi bien propriétaire qu'occupant locataire, avec l'autorisation de son propriétaire », pour devenir hôte Airbnb.

  • Le plus grand choix de logements au monde
  • Variété des hébergements proposés
  • Système d'avis authentiques

Airbnb est une application iconique du secteur touristique. Elle offre la possibilité de louer un hébergement temporaire à un particulier. Que cela soit une chambre privée ou bien un logement entier, la plateforme regorge de logements à travers le monde entier. On aime les (très) nombreux filtres de résultats ainsi que les suggestions personnalisées de séjours.

Airbnb

Source : Midi Libre

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Werehog

Entre la somme qu’il faut sortir pour rénover et meubler un logement, quand c’est le sien ou un secondaire (généralement il faut vivre ailleurs quand c’est occupé donc on a intérêt à en avoir), plus les risques de dégradations, l’argent que ça rapporte à l’année en net peut conduire à plusieurs années d’amortissement. Sans compter les imprévus… ils sont courageux ceux qui louent !
Personnellement je fais régulièrement du Airbnb en tant que locataire pour mes vacances, mais je choisis les petites destinations paumées pour être tranquille et ne pas encourager la spéculation immobilière dans les grandes villes.

trz303

Et tout ceux qui louent sur RBNB ils font quoi pendant ce temps ? Vacances ? Famille ? Résidence secondaire ? Camping ?
On a pas tous forcément ce genre de solution … donc « vouloir vite louer votre logement », oui mais faut-il encore pouvoir …

ayaredone

Je ne comprends pas quelque chose. 3900€ brut par an. Si ce logement était loué 500€ par mois à l’année cela ferait 6000€ brut. Si on prend une garantie contre les loyers impayés ca réduit un peu mais ca doit rester interessant.

Oncle_Picsou

Ce n’est pas très clair dans l’article, mais je suppose qu’il concerne uniquement les personnes louant leur résidence principale?

alabifr

Pareil, je cherche des locations à prix raisonnables, d’autant plus que beaucoup abusent, notamment avec les frais de ménage. À partir d’une certaine prestation /qualité /prix, je choisis l’hôtel. Chacun ses habitudes, mais moi c’est juste pour dormir dans quelque chose de propre. Totalement d’accord avec vous, en parlant de rénovations e amortissements, tout comme le risque d’héberger des crassous

Loposo

Donc en gros ça va juste augmenter la spéculation dans les petites villes et faire plus de Airbnb. Dans les grandes villes le phénomène est en place et arrive a saturation a voir les JO ils doivent descendre les prix maintenant car ont du mal a louer.

Emmanuel_ANGULO1

Voilà qui va encore encourager la spéculation et l’inflation des loyers… Airbnb c’est typiquement le type de service qui était destiné à être « confidentiel » et apporter des solutions de dépannage ponctuel lors d’un déplacement , mais qui est parti en vrille, transformant les particuliers en hôteliers sans diplome ni agrément…
Heureusement, le fisc a fini par rappeler certaines règles mais le mal est fait : ce qui devait être un « service entre potes » est devenu un véritable business impitoyable.

Emmanuel_ANGULO1

Le souci de Airbnb , c’est que le concept de base, qui était de louer une chambre d’amis de sa résidence principale pour une « nuit ou deux » a été complètement perverti et a transformé les particuliers en professionnels de l’hôtellerie… Donc, oui, en théorie c’est bien pour la résidence principale, sauf que beaucoup louent le placard à balais qu’ils possèdent ailleurs

Emmanuel_ANGULO1

Effectivement, à un certain moment, les professionnels du secteur sont plus à même de vous offrir les bonnes prestations… Dans le respect des normes et des lois

Pretarian

Personnellement, je boycotte Airbnb autant par conviction mais aussi pour des raisons bassement financière.
Je ne comprend pas l’engouement autour d’Airbnb à notre époque quand à côté, on trouve des hôtels, des gîtes, de l’hébergement de plein air etc… avec des prestations à minima équivalente (toujours supérieur dans mon cas) à des prix équivalent voire inférieurs à Airbnb.
Probablement que les gens ne s’embêtent plus à comparer et vont sur cette plateforme uniquement par habitude.