Michel Feneyrol, ARCEP : ""nous ne souhaitons pas que se reconstitue une structure monopolistique da

Par
Le 06 décembre 2005
 0

Michel Feneyrol, membre du collège de l’Autorité de régulation (ARCEP), répond aux questions de NetEco.com concernant le haut débit fixe et nomade.

Michel Feneyrol, membre du collège de l'Autorité de régulation (ARCEP), répond aux questions de NetEco.com concernant le haut débit fixe et nomade.

AB - Bonjour Michel Feneyrol, la régulation du réseau fibre optique de France Télécom est-elle à l'ordre du jour ?

MF - Sur ce point le président de l'ARCEP*, Paul CHAMPSAUR, s'est exprimé. La question est en cours de discussion. Une chose est sûre, nous ne souhaitons pas que se reconstitue une structure monopolistique, ni limiter les efforts d'innovation.

AB - Qu'en est-il du WiMax ?

MF - Le déploiement du WiMax en France suit une procédure définie, précise.

Comme vous le savez, un grand nombre d'acteurs ont déposé leurs lettres d'intention. Ces acteurs, opérateurs, prestataires, collectivités, doivent confirmer leurs requêtes le 6 janvier 2006.

AB - Free a récemment annoncé être parvenu à délivrer un débit maximum de 174 Mb/s en réception et de 18 Mb/s en émission. Que pensez-vous de l'ADSL 'bonding' ? Peut-on envisager un prix spécial pour ouvrir 5 lignes ?

MF - Vous savez beaucoup de choses sont possibles techniquement. Les opérateurs peuvent répartir cette bande sur plusieurs lignes, en effet, et augmenter les débits disponibles.

De son côté, l'ARCEP effectue une régulation essentiellement sur les tarifs de gros avec lesquels les opérateurs s'échangent les débits. Ils sont les mieux placés pour communiquer sur leurs tarifs au détail.

AB - L'assouplissement des conditions d'accès à la quatrième licence 3G est-elle envisageable ? Cette licence intéresse-t-elle de nouveaux acteurs ?

MF - Ces conditions d'accès sont proposées en toute équité. Elles doivent être respectées. A ce jour, aucun acteur ne s'est officiellement proposé.

AB - Michel Feneyrol, je vous remercie.

  • Autorité de régulation des communications électroniques et des postes.
Modifié le 18/09/2018 à 14h18

Les dernières actualités

scroll top