France Télécom pourrait perdre 500.000 clients en 2005

Par
Le 24 novembre 2005
 0

Dégroupage total oblige, plus de 500.000 clients se seront affranchis des services de l’opérateur historique cette année, a indiqué La Tribune.

Dégroupage total oblige, plus de 500.000 clients se seront affranchis des services de l'opérateur historique cette année, a indiqué La Tribune.

Le succès du dégroupage total éloigne les abonnés à la téléphonie fixe de France Télécom.

Selon le régulateur (Arcep) cité par La Tribune jeudi, plus de 500.000 clients se seront détournés de l'opérateur historique fin 2005, et ce pour faire l'économie de l'abonnement fixe principal, soit 13,99 euros TTC par mois à l'heure actuelle.

Pour mémoire, le dégroupage total permet à un opérateur alternatif (Neuf Cegetel, Free, etc.) de raccorder l'intégralité de la ligne de ses abonnés à ses propres équipements. Dans ce cas, France Télécom est rémunéré par l'opérateur nouvel entrant pour l'utilisation et l'entretien de la totalité de la ligne.

Quant au client, il privilégie ainsi un même opérateur/fournisseur d'accès à Internet ainsi que l'accès tout IP (Internet Protocol), téléphonie et télévision par ADSL incluses, le plus souvent. En outre, le foyer concerné s'affranchit de France Télécom et, par extension, de la téléphonie par RTC (réseau téléphonique commuté).

Dans ce contexte, certains opérateurs alternatifs offrent la possibilité à ceux qui emménagent dans un logement où une ligne téléphonique est installée mais inactive, de l'activer afin de bénéficier directement d'une liaison totalement dégroupée.

Résultat, l'opérateur historique perdrait des clients à un "rythme actuel supérieur à 10.000 par semaine", selon La Tribune.

Dans ce contexte, Neuf Cegetel, le plus sérieux concurrent de France Télécom parmi les alternatifs, "devrait avoir recruté plus de 200.000 abonnés fin 2005".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top