Jobdealer.net propose de l’emploi aux enchères… inversées

22 novembre 2005 à 00h00
0
Inspiré de l'allemand Jobdumping, le site français Jobdealer.net propose des offres d'emplois sous forme d'enchères "inversées" ou décroissantes.

Nouveau venu sur le marché français des sites de recrutement et de gestion de carrières en ligne, Jobdealer.net met en compétition salaires et compétences.

Sur Jobdealer.net, les offres d'emplois sont proposées sous forme d'enchères "inversées" ou décroissantes, une déclinaison extrême de la loi de l'offre et de la demande.

"Nous nous inspirons du modèle allemand. , on a vu apparaître des sites d'offres d'emploi aux enchères comme Jobdumping.de", a indiqué Sandrine Lepit, fondatrice et responsable marketing de Jobdealer.net.

Dans la pratique, une société propose une offre sur le site, en contrepartie les candidats potentiels proposent aux enchères leurs services et le montant de la rémunération souhaitée.

S'agit-il de tirer les salaires vers le bas, vers le minimum légal (SMIC) ?

Sandrine Lepit dément : "Notre objectif est d'offrir davantage de transparence et non pas de faire baisser les salaires".

La fondatrice de Jobdealer.net a ajouté que les personnes qui répondent à une offre d'emploi à la suite d'une première candidature peuvent "proposer leurs services pour un salaire mensuel supérieur".

Avant d'insister : "Ce n'est pas le candidat qui aura effectué la proposition tarifaire la plus basse qui obtiendra le poste. Le recruteur choisit lui-même parmi les candidatures. Ce qui compte avant tout, ce sont les compétences".

L'emploi en France comme en Allemagne fait grise mine. Jobdealer.net & compagnie (Jobdiscount.net) peuvent-ils inverser la tendance ? Les syndicats sont sceptiques.

Dans un communiqué daté du 18 novembre 2005, la CFE-CGC dénonce ces sites proposant des offres d'emploi par enchères inversées et appelle au boycott des entreprises qui publient leurs annonces par ce biais.

Mis en ligne début novembre, Jobdealer.net est un portail gratuit d'offres d'emplois et de services de proximité. La société finance ses activités grâce aux revenus générés par la publicité, par les liens sponsorisés.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page