Sony et NEC créent une co-entreprise du lecteur optique de Dvd

0
Les groupes japonais Sony et NEC créent une co-entreprise dans les lecteurs optiques de Dvd et de Cd pour ordinateurs et autres produits informatiques.

Deux poids lourds japonais Sony, groupe électronique et multimédia, et NEC, fabricant de matériel électro-informatique, ont annoncé jeudi la création d'une co-entreprise dans le domaine des lecteurs optiques de Dvd et de Cd pour PC.

La joint-venture devrait voir le jour en avril 2006. Sony détiendra 55% du capital de la nouvelle entité, NEC 45%.

Sony et Nec produiront lecteurs et graveurs destinés aux ordinateurs personnels et autres équipements informatiques.

Sur l'exercice se terminant en mars 2005, les unités spécialisées des deux sociétés ont réalisé un chiffre d'affaires de 220 milliards de Yens (1,8 milliard de dollars), dont 80 milliards de Yens pour NEC, le moins puissant des deux partenaires.

En joignant leurs forces, Sony et NEC cherchent à se maintenir sur un marché où la compétition tarifaire fait rage. Selon NEC, la co-entreprise contrôlera 20% du marché mondial, derrière Hitachi-LG, joint-venture du japonais Hitachi et du sud-coréen LG Electronics (28% de parts de marché).

La société de Sony et de NEC va également entrer en concurrence avec la co-entreprise du japonais Toshiba et du coréen Samsung Electronics formée en 2003.

Si l'entente est cordiale dans les lecteurs, sur le marché des Dvd de nouvelle génération (haute définition) les positions divergent : Sony est le moteur de la norme Blu-ray, tandis que NEC est, avec Toshiba, à la tête du groupe d'industriels qui promeut la norme HD DVD.

Quant au marché mondial des lecteurs optiques, il pourrait augmenter en volume de 8% cette année, soit environ 271 millions d'unités vendues.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page