La France rend le contrôle parental systématique

Par Ariane Beky
le 17 novembre 2005 à 00h00
0

Les logiciels de contrôle parental seront "systématiquement" proposés aux nouveaux abonnés à Internet début 2006, a indiqué le ministère chargé de la famille.

Les logiciels de contrôle parental seront "systématiquement" proposés aux nouveaux abonnés à Internet début 2006, a indiqué le ministère chargé de la famille.

Les pouvoirs publics et les fournisseurs d'accès Internet actifs en France ont négocié mercredi un accord portant sur la fourniture de solutions de contrôle parental.

Dès le premier trimestre 2006, ces logiciels "performants, faciles à utiliser et sans surcoût seront disponibles dans tous les kits de connexion [...] Tous les nouveaux abonnés se verront ainsi sensibilisés aux risques d'Internet", a indiqué le ministère chargé de la famille dans un communiqué.

En outre, lors de leur inscription ou de la configuration de leur ordinateur pour se connecter à la Toile mondiale, la solution de contrôle parental sera automatiquement proposée. Il faudra accepter ou refuser l'installation du logiciel de filtrage des contenus pour poursuivre le processus.

Parallèlement, les pouvoirs publics et les FAI vont mener une campagne "afin de sensibiliser enfants et parents à ces problématiques", autrement dit à la protection des mineurs vis-à-vis de contenus susceptibles de heurter leurs sensibilités, voire de les mettre en danger. Il sera également proposé aux foyers d'ores et déjà connectés "d'installer gratuitement ces outils de protection".

Philippe Bas, ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille, a signalé que ces logiciels répondront "à un cahier des charges très précis en termes de fonctionnalités, notamment des services différenciés - listes blanches, listes noires - selon que l'utilisateur est un enfant ou un adolescent".

Plus précise, Marie-Christine LEVET, présidente de l'Association des fournisseurs d'accès et de services Internet (afa-france.com), a déclaré :

"Ces logiciels fonctionneront sous un principe de liste blanche pour les plus jeunes enfants qui n'auront accès qu'à une liste de sites recommandés, et un principe de liste noire d'exclusion de sites soit pornographiques, soit d'incitation à la haine, faite sur la base d'une analyse sémantique".

Selon le ministère délégué à la famille, la France sera le premier pays à mettre en place un tel système, doit-on s'en réjouir ? Quid de la responsabilité individuelle ?

A l'heure actuelle, selon Médiamétrie, seuls 25% des parents internautes en France utilisent une solution de contrôle parental.
Modifié le 18/09/2018 à 14h18
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
scroll top