Le SMSI approuve la gouvernance multilatérale du Net

Par
Le 16 novembre 2005
 0

Surprise de taille : Le Sommet mondial sur la société de l’information de Tunis accouche d’un accord sur la gouvernance multilatérale de l’Internet.

Surprise de taille : Le Sommet mondial sur la société de l'information de Tunis accouche d'un accord sur la gouvernance multilatérale de l'Internet.

Malgré les divergences, le Sommet mondial sur la société de l'information de Tunis a accouché mercredi 16 novembre 2005 d'un accord sur la gouvernance de l'Internet !

Qui l'aurait cru ? Hier encore, les négociations étaient tendues entre les Etats-Unis, d'un côté, l'Union européenne et les marchés émergents tels que le Brésil et la Chine, de l'autre. L'ONU, elle-même, est intervenue avec force dans les débats.

Créateurs d'Internet et de l'ICANN, organisme de supervision de la Toile mondiale et des noms de domaine, les Etats-Unis ont confirmé avant que ne débute la phase 2 du SMSI leur intention de maintenir leur contrôle sur le Net.

L'UE et les pays en développement, à l'inverse, se sont déclarés favorables à la création d'un mode de gouvernance qui repose sur "la coopération internationale" afin d'équilibrer les forces dans le domaine du contrôle et de l'accès à l'information.

Quant à l'Organisation des Nations Unies, elle souhaite désormais prendre part à la supervision d'Internet.

Les autorités américaines ont-elles abdiqué ? Fin juin dernier, le Département US du commerce signalait vouloir "garder la main sur les serveurs racines de l'Internet indéfiniment".

Seulement voilà, l'institution est censée abandonner en septembre 2006, à la fin du contrat avec l'ICANN, le contrôle sur les 13 serveurs racines de noms de domaine situés aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

Est-ce la raison pour laquelle les acteurs présents au SMSI 2005 ont signé un accord concernant la création d'un forum international de gouvernance du Réseau ?

Mi-figue, mi-raisin : Ce forum censé regrouper représentants de gouvernements, du secteur privé et de la société civile, ne devrait pas être "autonome" mais agir parallèlement à l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers).

La phase 1 du SMSI s'est tenue à Genève en décembre 2003. La phase 2 à laquelle participent chefs d'Etat et de gouvernement, représentants d'ONG et de la société civile, se déroule dans la capitale tunisienne du 16 au 18 novembre 2005 (itu.int/wsis/).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top