Microsoft fait appel au soutien du gouvernement US

Ariane Beky
14 novembre 2005 à 00h00
0

Dans le dossier "antitrust" qui l’oppose à Bruxelles, Microsoft mène campagne afin d’obtenir le soutien des autorités politiques et industrielles des Etats-Unis

Dans le dossier "antitrust" qui l'oppose à Bruxelles, Microsoft mène campagne afin d'obtenir le soutien des autorités politiques et industrielles des Etats-Unis

Selon le quotidien britannique The Financial Times, Microsoft mènerait campagne auprès du gouvernement et de sociétés US afin d'obtenir leur soutien dans le dossier "antitrust" qui l'oppose à la Commission européenne.

L'an dernier Bruxelles a condamné l'éditeur américain de logiciels accusé d'abus de position dominante sur le marché des systèmes d'exploitation, à une amende de 497 M€. Microsoft a fait appel et la décision de justice n'est pas attendue avant 2006.

Parallèlement, Microsoft a lancé en août 2005 sa propre procédure contre une décision plus ancienne de la Commission européenne.

Selon l'éditeur, cette décision permettrait à la concurrence d'accéder, d'utiliser et de distribuer des données commerciales confidentielles. C'est dans ce dossier que le groupe co-fondé par Bill GATES cherche à obtenir le soutien du gouvernement US.

Dans son édition du 14 novembre 2005, le Financial Times parle de "lobbying", soit d'une opération de séduction menée par un groupe de pression - ici Microsoft - auprès des autorités politiques.

Dans le détail, des dirigeants de Microsoft auraient rencontré de hauts fonctionnaires de la Maison Blanche et du Département de la justice (US - DOJ) afin que ceux-ci interviennent dans ce dossier.

Par ailleurs, ajoute le journal financier, des requêtes auraient été transmises par le numéro un mondial du logiciel à plusieurs sociétés américaines afin que celles-ci "fassent pression" en sa faveur sur le gouvernement US.

Le quotidien affirme avoir obtenu une copie d'un mémo de l'éditeur qui précise l'identité des officiels à contacter et les points clés à préciser, à savoir :

Le soutien à la demande de Microsoft en faveur d'une intervention gouvernementale américaine ; les conséquences "néfastes" de la décision de Bruxelles sur la valeur des secrets commerciaux, richesses de nombreuses entreprises américaines.

"Il est normal pour le gouvernement américain de donner son point de vue sur un sujet qui a de fortes implications sur l'économie globale", a indiqué un porte-parole de Microsoft. Bruxelles, en revanche, ne s'est pas exprimée sur le sujet.
Modifié le 18/09/2018 à 14h18
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top