HP France pourrait sauver 250 emplois

Par
Le 10 novembre 2005
 0

Les syndicats CFTC et CFE-CGC de HP France acceptent la révision de l’accord sur la réduction du temps de travail en contrepartie d’un allégement du plan social

Les syndicats CFTC et CFE-CGC de HP France acceptent la révision de l'accord sur la réduction du temps de travail en contrepartie d'un allégement du plan social

HP France pourrait limiter les suppressions d'emploi annoncées par la direction du groupe informatique américain en juillet dernier.

Afin d'assurer le développement de 3 dans une économie globalisée, Mark Hurd, CEO de HP, a dévoilé cet été un plan drastique :

14.500 salariés du groupe HP sont concernés par les suppressions de postes, soit 10% de l'effectif total du groupe (150.000 collaborateurs), dont 6000 en Europe et 1240 en France d'ici 2008.

Depuis, les syndicats de HP France (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO) tentent de limiter les dégâts et rappellent que le groupe HP a réalisé un CA global de 80 milliards de dollars et généré 3,5 milliards de dollars de bénéfices nets en 2004.

Mercredi 9 novembre 2005, les délégués de la CFTC et de la CFE-CGC, principaux syndicats de HP France, ont négocié avec la direction la révision de l'accord de 1999 sur la réduction du temps de travail, révision censée sauver 250 emplois.

Concrètement, les 3600 cadres de HP France devront renoncer à 12 jours de repos, travailler 218 jours par an - le maximum prévu par la convention collective - et non plus 206.

Les dispositions de l'accord négocié devraient être entérinées lundi 14 novembre.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top