Grokster n’est plus. Vive Grokster 3G ?

Par
Le 08 novembre 2005
 0

Grokster a annoncé lundi la fermeture de son service P2P d’échanges de fichiers conformément à l’accord passé avec les studios et les majors du disque.

Grokster a annoncé lundi la fermeture de son service P2P d'échanges de fichiers conformément à l'accord passé avec les studios et les majors du disque.

Poursuivi en justice par l'industrie cinématographique, Grokster a annoncé le 7 novembre 2005 la fermeture de son service d'échanges de fichiers conformément à l'accord passé avec les studios de cinéma et les majors du disque.

Ouvert il y a près de 3 ans, le dossier "MGM vs. Grokster" opposait une trentaine de plaignants aux sociétés distributrices de logiciels gratuits d'échanges peer-to-peer (P2P), Grokster et StreamCast Networks (Morpheus).

En première instance en avril 2003, puis en appel au mois d'août 2004, la justice américaine a déclaré nulle la responsabilité de ces sociétés lorsque des actes de piratage sont perpétrés par les utilisateurs de leurs solutions.

Finalement chargée du dossier, la plus haute cour de justice des Etats-Unis, la Cour Suprême, en a décidé autrement le 27 juin dernier.

La Cour a estimé qu'à partir du moment où Grokster et StreamCast "encouragent" le non respect de la propriété intellectuelle, ces sociétés peuvent être tenues pour responsables de l'utilisation illégale de leurs solutions par les internautes, autrement dit : de la diffusion sans autorisation de films et de musiques sous copyright.

Hollywood a remporté une victoire en or !

Le dossier "MGM vs. Grokster" a été renvoyé par le Cour Suprême devant une cour inférieure chargée de : déterminer si il y a ou non complicité entre sociétés du P2P et "pirates", d'une part, prendre les mesures qui s'imposent, d'autre part.

Bien que les plaignants aient déclaré "ne pas attaquer la technologie, mais ceux qui la prennent en otage", Grokster a préféré mettre fin à son service d'échanges P2P, comme WinMX et eDonkey, mais également verser la somme de 50 M$ pour que cessent les poursuites.

Comme Napster par le passé, Grokster prévoit la mise en ligne prochaine d'un service légal et payant de téléchargement d'œuvres de l'esprit : "Grokster 3G" (grokster3g.com).

Si Limewire se reconvertit, le P2P "grand public" aura perdu ses principaux acteurs !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top