Microsoft va numériser la British Library !

Par
Le 07 novembre 2005
 0

Alors qu’Oxford a choisi Google, la British Library s’associe à Microsoft pour numériser et rendre accessibles en ligne l’équivalent de 100.000 ouvrages.

Alors qu'Oxford a choisi Google, la British Library s'associe à Microsoft pour numériser et rendre accessibles en ligne l'équivalent de 100.000 ouvrages.

A l'inverse de la bibliothèque universitaire d'Oxford (UK) qui compte parmi les établissements anglophones ayant signé en 2004 un partenariat avec Google, la British Library a opté pour le projet de numérisation d'ouvrages de Microsoft.

Le partenariat négocié entre la vénérable institution britannique et le numéro un mondial du logiciel concerne la numérisation et l'accessibilité web de 100.000 ouvrages et de périodiques, soit environ 25 millions de pages.

D'autres seront numérisées par la suite, en cas de succès de la phase pilote.

Livres, journaux et cartes géographiques seront à la fois accessibles sur MSN Book Search (msn.com) dont la mise en ligne est prévue pour 2006, et sur le site Internet de la British Library (bl.uk).

Afin d'éviter l'affrontement avec les ayants droits, auteurs et éditeurs, auquel n'échappe pas Google Print aujourd'hui, les ouvrages tombés dans le domaine public seront les premiers à être numérisés et rendus accessibles sur MSN.

Par la suite, la filiale Internet de l'éditeur américain travaillera avec les ayants droits afin de numériser "légalement des matériels protégés", a indiqué la British Library dans un communiqué.

Selon le Times, Microsoft va investir l'an prochain 1,4 million de livres (2 millions d'euros) dans le projet.

Jean-Noël Jeanneney, président de la Bibliothèque nationale de France (BNF) a regretté que la British Library ne se joigne pas au projet "de numérisation large et organisée d'oeuvres appartenant au patrimoine européen."

"La British Library semble avoir choisi de faire affaire en solo, d'un bord à l'autre de l'Atlantique, en solidarité anglo-saxonne, avec une grande entreprise commerciale américaine", a souligné M. Jeanneney dans un communiqué.

La British Library compte parmi les deux bibliothèques nationales au sein de l'UE à ne pas s'être engagées dans le projet commun de grande bibliothèque numérique européenne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top