Microsoft va numériser la British Library !

Par Ariane Beky
le 07 novembre 2005 à 00h00
0

Alors qu’Oxford a choisi Google, la British Library s’associe à Microsoft pour numériser et rendre accessibles en ligne l’équivalent de 100.000 ouvrages.

Alors qu'Oxford a choisi Google, la British Library s'associe à Microsoft pour numériser et rendre accessibles en ligne l'équivalent de 100.000 ouvrages.

A l'inverse de la bibliothèque universitaire d'Oxford (UK) qui compte parmi les établissements anglophones ayant signé en 2004 un partenariat avec Google, la British Library a opté pour le projet de numérisation d'ouvrages de Microsoft.

Le partenariat négocié entre la vénérable institution britannique et le numéro un mondial du logiciel concerne la numérisation et l'accessibilité web de 100.000 ouvrages et de périodiques, soit environ 25 millions de pages.

D'autres seront numérisées par la suite, en cas de succès de la phase pilote.

Livres, journaux et cartes géographiques seront à la fois accessibles sur MSN Book Search (msn.com) dont la mise en ligne est prévue pour 2006, et sur le site Internet de la British Library (bl.uk).

Afin d'éviter l'affrontement avec les ayants droits, auteurs et éditeurs, auquel n'échappe pas Google Print aujourd'hui, les ouvrages tombés dans le domaine public seront les premiers à être numérisés et rendus accessibles sur MSN.

Par la suite, la filiale Internet de l'éditeur américain travaillera avec les ayants droits afin de numériser "légalement des matériels protégés", a indiqué la British Library dans un communiqué.

Selon le Financial Times, Microsoft va investir l'an prochain 1,4 million de livres (2 millions d'euros) dans le projet.

Jean-Noël Jeanneney, président de la Bibliothèque nationale de France (BNF) a regretté que la British Library ne se joigne pas au projet "de numérisation large et organisée d'oeuvres appartenant au patrimoine européen."

"La British Library semble avoir choisi de faire affaire en solo, d'un bord à l'autre de l'Atlantique, en solidarité anglo-saxonne, avec une grande entreprise commerciale américaine", a souligné M. Jeanneney dans un communiqué.

La British Library compte parmi les deux bibliothèques nationales au sein de l'UE à ne pas s'être engagées dans le projet commun de grande bibliothèque numérique européenne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Opera 52 pour Android : le VPN s'améliore ainsi que la prise en charge des PDF
La tablette Amazon Fire 7 se paie un petit rafraîchissement
Google suspend ses relations avec Huawei et lui retire sa licence Android
La RATP et Airbus travaillent ensemble à faire atterrir les taxis volants en France
Facebook modifie son algorithme pour mettre en avant davantage les contenus de nos amis
William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
scroll top