L’Arcep veut permettre la diffusion du SMS au-delà du mobile

26 octobre 2005 à 00h00
0
Pour dynamiser le marché de détail, le régulateur souhaite fixer le tarif de la terminaison d'appel SMS à 2,5 cts d'euro l'unité, contre 5,33 cts actuellement.

Le prix du SMS va-t-il à nouveau baisser ?

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (arcep.fr) souhaite réguler le prix de gros de la terminaison d'appel SMS. Pour mieux connaître le point de vue des pros, une consultation est ouverte jusqu'au 25 novembre 2005.

Pourquoi réguler ? " dynamiser le jeu concurrentiel du SMS sur le marché de détail et permettre sa diffusion au-delà du seul monde mobile", autrement dit à la téléphonie fixe et à l'Internet, si l'on en croit l'Arcep.

Rappelons que le message texte court (Short Message Service) est un des grands succès de la téléphonie en France depuis la signature en décembre 1999 des accords d'interopérabilité entre les trois opérateurs de réseaux mobiles.

En 2004, environ 11 milliards de SMS ont été envoyés sur les réseaux de Orange, SFR et Bouygues Telecom, soit 7 fois plus qu'en 2000, ce qui représente un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros, contre 151 millions d'euros en 2000.

L'an dernier, 23 SMS par abonné et par mois en moyenne ont été envoyés, pour les 12-25 ans cette moyenne était de 80 SMS par mois !

Ceci dit, "le niveau élevé des charges d'interconnexion demandées par les opérateurs mobiles pour l'envoi de SMS sur leur réseau constitue un obstacle réel au lancement d'offres alternatives", a précisé l'Arcep.

Ces charges de terminaison (TA SMS) sont depuis 1999 facturées 5,33 centimes d'euros HT par SMS pour chacun des opérateurs, "malgré la forte baisse des coûts unitaires du SMS ces dernières années".

Ce niveau inchangé de la TA SMS participe "à la relative stagnation des prix de détail correspondants", a ajouté le régulateur.

Dans le cadre de l'analyse des marchés demandée par la Commission européenne, l'Arcep propose par conséquent de désigner chacun des opérateurs mobiles métropolitains comme "exerçant une influence significative sur le marché de gros de la terminaison SMS".

Enfin, l'Autorité souhaite fixer un premier plafond pour la TA SMS d'environ 2,5 centimes d'euro par SMS, contre 5,33 centimes actuellement.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page