Libé se dote d’un nouveau site Internet

0
Le nouveau site web de Libération est censé concrétiser le concept de quotidien national "bimédia" cher à son directeur, Serge July.

Libération, quotidien national de gauche, se dote d'un nouveau site Internet.

L'interface stricte conserve un fond blanc, les onglets sont déclinés en couleur. A gauche apparaissent les titres - en rouge - et les résumés, à droite sont intégrés les encadrés, dépêches et services.

Ce nouveau site est censé concrétiser le concept de quotidien "bimédia" présenté par le directeur du journal, Serge July, le 18 octobre 2005.

Selon les termes de M. July, un quotidien bimédia "devrait être à la fois papier et 'on line', différents, complémentaires, cohérents et aussi indispensables".

Derrière leMonde.fr, Liberation.fr est "le second site d'informations généralistes de la presse française avec plus de 6 millions de visites en septembre 2005 et 27 millions de pages vues".

Bien que l'audience du site web de Libé se développe, "les recettes de l'entreprise diminuent, du fait de la crise publicitaire qui frappe le journal papier". Par ailleurs, Liberation.fr représente un faible pourcentage du CA global généré par le journal.

L'approche bimédia sera-t-elle suffisante pour assurer l'avenir du quotidien ?

La rédaction de Liberation.fr, une dizaine de journalistes, a été intégrée à la rédaction du journal papier il y un an. En cette fin d'année 2005, la 4ème mouture du site est mise en ligne, soit 10 ans après sa 1ère version. Début 2006, un espace payant sera mis en ligne sur le site, de plus un supplément week-end sera publié.

Edouard de Rothschild, nouvel actionnaire de Libération, prône "la relance" de l'entreprise par le Net. Certains salariés craignent que ce plan ne se traduise par des suppressions de postes.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page