Les antennes 4G des opérateurs installées le long des voies ferrées font perdre patience aux habitants

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
04 mars 2024 à 14h41
10
Vue aérienne de la route rurale et de la ligne de chemin de fer dans la campagne © reisezielinfo / Shutterstock)
Vue aérienne de la route rurale et de la ligne de chemin de fer dans la campagne © reisezielinfo / Shutterstock)

Le long des voies ferrées, les antennes relais suscitent la discorde entre opérateurs téléphoniques et habitants. Pourtant, il existe une obligation de couverture, imposée par l'État dans le cadre du New Deal mobile.

Avec le New Deal mobile, les opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et dans une moindre mesure Free Mobile ont l'obligation de couvrir une majeure partie des trains du quotidien en très haut débit (4G), et ce le long des voies ferrées, d'ici le 31 décembre 2025, au même titre d'ailleurs que les axes routiers. Seulement, l'augmentation des demandes d'implantation d'antennes relais au sein des communes situées en parallèle ou à proximité des rails reliant Nantes à Paris agace aussi bien les mairies que les habitants. Certains s'y opposent.

La pression est forte sur les communes traversées par les voies ferrées

Les communes d'Oudon, Loireauxence, Vair-sur-Loire, Le Cellier et la bien nommée Montrelais sont situées en Loire-Atlantique et sont toutes traversées par la voie ferrée Nantes-Paris, ainsi que par l'autoroute A11. En termes d'équipements mobiles, la pression sur place se fait forte, puisque la voie ferrée doit être équipée à 90% d'ici fin 2025.

Dans le pays d'Ancenis, les demandes d'implantation d'antennes relais se multiplient. Les élus des communes traversées, comme le maire de Montrelais, Joël Jamin, déplorent la pression des opérateurs téléphoniques. Son village est littéralement coupée en deux par la voie de la SNCF. Christine Blanchet, l'édile de Loireauxence, confirme la hausse des demandes, évidemment liée à l'obligation de couverture le long des voies ferrées.

Les mairies ont la possibilité de refuser l'implantation d'une antenne, oui, mais si le projet est prévu sur un terrain privé, et que ce dernier rentre dans le cadre du plan local d'urbanisme, la collectivité n'a pas d'autre choix que de l'accepter.

Des antennes mobiles © Alexandre Boero
Des antennes mobiles © Alexandre Boero

La commune d'Oudon se rebiffe contre Free Mobile

Imaginez que rien que dans le pays d'Ancenis, pas moins de 31 demandes d'implantation d'antennes relais ont été reçues entre janvier 2021 et juillet 2023, soit autour d'une par mois ! 14 de ces demandes sont situées aux abords de la voie ferrée. Des maires ont refusé, au motif de préoccupations environnementales.

À Oudon par exemple, le maire Alain Bourgoin se bat contre un projet de pylône de 33 mètres de haut porté par Free Mobile. Ici, le premier magistrat de la commune a invoqué l'intérêt naturel et écologique de la vallée de la Loire. Mais malgré cela, le tribunal administratif de Nantes a statué en la faveur de l'opérateur en référé, au motif de l'urgence et de l'intérêt public de la couverture de la région.

Les travaux n'ont toujours pas commencé, et le tribunal de Nantes doit encore statuer sur le fond d'ici quelques mois. Presque une petite victoire pour les opposants au projet. D'autant plus que la commune d'Oudon a reçu une distinction (classement du Verrou du Val de Loire) qui pourrait bien l'aider ces prochains mois.

Le premier « bienfait » si l'on ose dire du forfait mobile sans engagement, c'est la notion même de « non-engagement », synonyme ici de liberté totale pour le consommateur. Ce dernier est en effet libre de résilier son offre à tout moment et de basculer d'un opérateur à un autre à sa guise, en fonction de ses usages et besoins.
Lire la suite

Source : Ouest France

Alexandre Boero

Chargé de l'actualité de Clubic

Chargé de l'actualité de Clubic

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJC...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJCAM), pour écrire, interroger, filmer, monter et produire au quotidien. Des atomes crochus avec la Tech, certes, mais aussi avec l'univers des médias, du sport et du voyage. Outre le journalisme, la prod' vidéo et l'animation, je possède une chaîne YouTube (à mon nom) qui devrait piquer votre curiosité si vous aimez les belles balades à travers le monde, les nouvelles technologies et Koh-Lanta :)

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (10)

justberare
Le maire de Montrelais à un problème de relais …
Comcom1
« le mairie Alain Bourgoin » → le maire ça doit suffire
Palou
@Comcom1 C’est remonté à la Team pour correction<br /> Edit : c’est corrigé
Bruno02
Il faut bien que les voyageurs aient du réseau pour le télétravail.
gothax
Y a qqs fautes de frappes exemple<br /> … tribunal de Nantes doit encore statut sur le fond … Statuer<br /> Tout cela pour qu’un gars qui passe à 300kmh dans un village puisse lire ses courriels !<br /> Ouaih super …
Papy65
Il me semble qu’il y a peu de villages traversés par une ligne TGV. Sinon ça peut avoir son importance pour quelqu’un qui se déplace en TGV pour préparer un entretien ou une réunion par exemple.
AdminOfPlaygroup
À un moment, faut choisir, soit on veux un bon réseau qui capte de partout, soit un ne veux pas d’antenne et de pylône ; mais un réseau sans antenne… ça n’existe pas…
Palou
@gothax C’est remonté en correction et bientôt fait
dante0891
Les antennes serviront également les personnes du village…<br /> Donc un plus pour amener des potentiels résidents.<br /> On ne va pas se mentir qu’un village qui n’a pas de 4G ou de fibre, ça amène moins de monde…<br /> Et ce même réseau pourra aider les personnes passagères en voitures (sur autoroute car souvent les rails sont à proximité) dont le réseau n’est pas souvent au taquet.
Cleindori
Quand sur Lyon - Dijon - Nancy hier soir t’essaie de mater tes séries et tu passes la moitié du temps à voir la vidéo mouliner, en 2024, bon, il serait effectivement temps.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet