Fraude au clic : Click Defense attaque Google en justice

30 juin 2005 à 00h00
0
Aux Etats-Unis, Click Defense a porté plainte contre Google. Le moteur n'aurait pas protégé les clients de l'agence web marketing contre la "fraude au clic".

Click Defense Inc., fournisseur de solutions web marketing, poursuit le moteur de recherche Google pour "fraude au clic", a signalé Reuters jeudi 30 juin 2005.

La société Internet américaine, qui propose liens sponsorisés et prestations publicitaires en ligne, n'aurait pas assuré la protection des clients de Click Defense face à ce risque (http://www.clickdefense.com/).

La fraude au clic consiste à générer par le biais de systèmes automatisés des milliers, voire des millions de clics "stériles" pour des sociétés malveillantes.

Or, Click Defense a acheté des mots clés à Google afin d'assurer la visibilité des sites web de ses clients sur le moteur le plus visité du moment.

L'agence web marketing estime que les budgets consommés en pure perte s'établissent à 5 millions de dollars.

Click Defense a déposé plainte le 24 juin dernier devant la cour de district de San Jose, Californie. L'agence réclame des dommages et intérêts à Google, et souhaite obtenir le statut de "class action" (action collective).

Google nie les allégations : "Nous pensons que la plainte est sans fondement, nous nous défendrons vigoureusement", a déclaré un porte parole du moteur à la presse américaine.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Plus que deux semaines avant que PalmOne ne (re)devienne Palm
T-Mobile signe avec Google, FT préfère Microsoft
DVD Jon aurait piraté Google Video Viewer
Jeyo Mobile Extender, pour ajouter un support des SMS dans Outlook, via les PDAPhone et Smartphone M
La Spediman s’oppose à
Plus que deux semaines avant que PalmOne ne (re)devienne Palm
T-Mobile signe avec Google, FT préfère Microsoft
DVD Jon aurait piraté Google Video Viewer
Jeyo Mobile Extender, pour ajouter un support des SMS dans Outlook, via les PDAPhone et Smartphone M
La Spediman s’oppose à
Haut de page