Hervé Gaymard fait une fleur au e-commerce

Par
Le 15 décembre 2004
 0

Le ministre de l’économie profite de l’approche de Noël pour réaffirmer son soutien aux commerçants en ligne français en passant chez Aquarelle.com.

Le ministre de l'économie profite de l'approche de Noël pour réaffirmer son soutien aux commerçants en ligne français en passant chez Aquarelle.com.

Période de Fêtes oblige, Hervé GAYMARD, nouveau ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, a visité mercredi la manufacture du spécialiste français de la vente en ligne de bouquets de fleurs : Aquarelle.com.

Aquarelle n'est pas un "pure player" du Net. La société a ouvert une première boutique à Paris en 1987, puis d'autres en France, avant de mettre en ligne le site Internet Aquarelle.com.

A ce jour, Aquarelle.com emploie 100 personnes en France, des femmes majoritairement, et se développe sur plusieurs marchés européens.

"Dès mon entrée en fonction, j'ai voulu marquer mon intention de m'impliquer pleinement sur ce sujet en venant rendre visite à une société enracinée dans l'économie numérique", a déclaré le ministre lors d'un point presse.

Ce déplacement à Brasseuse (Oise) témoigne à la fois du soutien du gouvernement aux acteurs français du commerce électronique, aux "dotcoms", et de sa confiance dans le potentiel de croissance offert par les technologies de l'information.

Les e-commerçants membres de l'ACSEL "représentant 50% du total du commerce en ligne en France", auraient enregistré "un chiffre d'affaires de 644 millions d'euros au cours du troisième trimestre 2004, soit une en progression de 69,2% par rapport au troisième trimestre 2003."

L'Association pour le commerce et les services en ligne (www.acsel.asso.fr) est dirigée par Henri de MAUBLANC, Président d'Aquarelle.com.

Cette véritable dynamique du commerce électronique est liée au succès de l'Internet haut débit. Il est probable que la France compte plus de 10 millions d'abonnés haut débit en 2007, soit plus que l'objectif fixé par le gouvernement il y a deux ans.

Enfin, Hervé GAYMARD a profité deson déplacement chez Aquarelle.com pour rappeler que le projet de loi de finances rectificative instaure un crédit d'impôt aux PME/PMI qui se dotent de connexions haut débit à Inter/intra/extranets.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top