France Télécom veut automatiser la prise de rendez-vous "santé"

Par Ariane Beky
le 03 décembre 2004
 0

S’appuyant sur son expertise des télécoms fixes, mobiles et d’Internet, France Télécom expérimente un nouveau service de gestion des contacts "patients".

S'appuyant sur son expertise des télécoms fixes, mobiles et d'Internet, France Télécom expérimente un nouveau service de gestion des contacts "patients".

Privatisé l'été dernier, le groupe France Télécom semble retrouver une seconde jeunesse dans les télécoms et les services annexes.

Le 3 décembre 2004, l'opérateur a annoncé avoir testé avec succès un nouveau service de gestion des contacts "patients". Dans un pays qui cherche à équilibrer ses dépenses de santé à travers une réforme de la sécurité sociale, la gestion informatisée des relations entre médecins et patients est devenue une nécessité.

Dans ce contexte que propose France Télécom par rapport aux solutions concurrentes d'éditeurs et/ou de fournisseurs spécialisés ? Il offre la possibilité d'automatiser la prise de rendez-vous avec un médecin, par téléphone (serveur vocal), par Internet ou par Minitel, trois supports clés du groupe.

Développé par le R&D de France Télécom, ce service "expérimental" a été lancé en juin dernier sur Grenoble, Lille et Paris auprès d'une quinzaine de médecins et de leurs patients. Ces derniers ont ainsi la possibilité de choisir à tout moment un créneau libre en fonction de la disponibilité de leur médecin.

De plus, les patients peuvent bénéficier d'un rappel automatique de leur rendez-vous par message texte court (SMS) ou par courrier électronique.

A travers un service de gestion des contacts, le groupe France Télécom peut donner plus de visibilité à chacune de ses filiales, pour la téléphonie fixe (France Télécom), la téléphonie mobile (Orange) et la fourniture d'accès à Internet (Wanadoo).

Dans la pratique, l'agenda du professionnel de santé est placé sur une plate-forme de service connectée aux réseaux de téléphonie fixe et mobile, à Internet et/ou au Minitel. Le médecin paramètre son agenda et détermine quels sont les patients qui pourront accéder à ce service.

A travers un identifiant et un mot de passe, les patients peuvent prendre ou annuler un rendez-vous à tout moment, 24h/24 et 7j/7.

De son côté, le médecin peut consulter en ligne les rendez-vous pris par ses patients, soit depuis un micro-ordinateur connecté à l'Internet haut débit soit par le biais d'un terminal mobile (téléphone ou assistant numérique compatibles GPRS ou UMTS.

Le développement commercial de l'application est prévu pour la fin 2005.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
scroll top