L’ART transmet le dossier haut débit à "la concurrence"

Par Ariane Beky
le 08 novembre 2004
 0

Le régulateur télécoms français sollicite l’avis du Conseil de la concurrence sur son analyse du marché de gros des offres d’accès Internet par DSL en France.

Le régulateur télécoms français sollicite l'avis du Conseil de la concurrence sur son analyse du marché de gros des offres d'accès Internet par DSL en France.

L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) sollicite l'avis du Conseil de la concurrence sur son analyse concernant le marché de gros des offres d'accès à l'Internet haut débit par DSL livrées au niveau national.

Sur ce marché France Télécom apparaît comme seul "opérateur puissant". En terme de régulation, l'ART (www.art-telecom.fr) est favorable à la disparition de "l'actuel contrôle tarifaire a priori" et envisage "une levée complète des obligations à fin 2005".

Dans ce contexte, l'Autorité va publier des éléments et modèles de coûts sur les différentes prestations réalisées par l'opérateur historique et ses concurrents : (collecte et transport IP, fourniture de services, etc.) Un modèle de coût des accès dégroupés est d'ores et déjà disponible sur le site Internet de l'ART.

Une fois que le Conseil de la concurrence (www.conseil-concurrence.fr) se sera prononcé sur l'analyse de l'ART, l'Autorité transmettra le dossier à la Commission européenne (http://europa.eu.int/).

En fonction des observations de l'exécutif européen, l'ART devra fixer le périmètre des marchés régulés du haut débit, désigner le ou les opérateurs "puissants" et leurs obligations.

Ces mesures sont nécessaires à la transposition nationale de la nouvelle réglementation européenne sur les télécommunications (paquet télécoms).

Parallèlement au marché "de gros du haut débit", l'ART a publié début octobre 2004 une synthèse des contributions issues des consultations publiques sur les marchés de "détail du haut débit" (dont la régulation revient au Conseil de la Concurrence), "de gros du dégroupage" et "des offres DSL livrées au niveau régional".

Les opérateurs et FAI Aforst, BT France, Cegetel, Colt, France Télécom, Free, Neuf Telecom, Tele 2 France et Telecom Italia France ont répondu aux questionnaires de l'ART.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Avast déploie Aspen, un navigateur web sécurisé basé sur Chrome 73
Voiture électrique : Casino va installer des bornes recharge ultra-rapides dans ses magasins
Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
scroll top