Grégoire LASSALLE : AlloCiné surfe de l’audiotel à l’Internet mobile

Par Ariane Beky
le 03 novembre 2004
 0

Le Directeur général délégué d’AlloCiné, Grégoire LASSALLE, fait le point sur l’actualité de la référence multimédia du cinéma en France.

Le Directeur général délégué d'AlloCiné, Grégoire LASSALLE, fait le point sur l'actualité de la référence multimédia du cinéma en France.

AB - Grégoire LASSALLE, bonjour. AlloCiné est-il plutôt un média ou un marchand ?

GL - AlloCiné est avant tout un média, à travers son site web "Allocine.com" qui attire 70% de l'audience ciné sur lnternet en France, à travers un magazine gratuit "Allocine Magazine" diffusé dans les salles de cinéma, à travers un service vocal le "0892 892 892" qui informe les amateurs sur les films à l'affiche, les horaires, et leur permet d'acheter des billets à l'avance.

Par ailleurs, nous sommes également marchand, à travers notre filiale "Cinestore.com" qui vend DVD et produits dérivés, et producteur délégué de contenus externes.

En effet, nous fournissons les contenus cinéma, en marque blanche ou en co-branding, des portails et FAI Wanadoo, , Club-Internet, MSN, AOL, NC Numéricable...

Parallèlement, AlloCiné gère plus de 300 sites Internet professionnels dont ceux du Festival de Cannes, des César et du Studio Canal.

Nous sommes également présents dans l'Internet mobile.

AB - Quels sont les atouts de la nouvelle version du site Internet d'AlloCiné ?

GL - Après 4 ans sous la même interface, la mise en ligne de cette V5 était devenue une nécessité. Il nous fallait répondre à l'évolution du marché en particulier du marché publicitaire en ligne qui, ces derniers mois, a explosé.

Allocine.com offre un contenu et des services enrichis à ses internautes, tout en facilitant la navigation à l'intérieur du site. Désormais, AlloCine se place comme Le guide multimédia du cinéma et du DVD, de la conception d'un film à sa diffusion en salle, de la sortie d'un DVD à sa location - à travers notre partenaire Cinesnap.

L'internaute est informé sur l'actualité des films et du DVD. Il peut accéder via une connexion à très haut débit (plus de 1 méga) à des bandes annonces et à des extraits de films en plein écran et en qualité DVD.

Par ailleurs, comme vous le savez, la montée en puissance des communautés virtuelles sur Internet oblige les sites comme le nôtre à proposer de nouveaux espaces personnalisés d'échanges. A travers la rubrique "Mon Allociné", les internautes ont la possibilité de recevoir chaque semaine des infos "cinéma" personnalisées.

Par ailleurs, notre but étant d'être le plus objectif possible, nous proposons des critiques de films émanant de la presse, des Inrockuptibles au Monde, mais aussi de spectateurs. Nous avons également adopté un système de notation par étoiles, 4 au maximum, pour permettre à l'internaute de se faire rapidement une idée sur un film.

Il faut croire que la nouvelle version d'Allocine.com plaît puisque nous sommes passés d'une moyenne de 50 millions de pages vues par mois, à 100 millions de pages vues au mois d'octobre 2004.

Résultat, Allocine.com se place désormais dans les 30 premiers sites Internet français ! On devrait enregistrer 4 millions de visiteurs uniques et plus de 100 millions de pages vues en fin d'année 2004.

AB - Allocine.com utilise le principe des "liens croisés". Pour faire fonctionner le système, le site s'appuie sur un puissant moteur de recherche ou sur une armée de rédacteurs ?

GL - AlloCiné dispose d'un effectif d'une trentaine de personnes, dont huit à la rédaction. Par conséquent, afin de permettre à nos internautes de naviguer sereinement sur notre site web, nous avons opté pour un moteur puissant.

L'automatisation, la contextualisation et la fluidité de la navigation sont essentielles pour assurer le succès du site web. Il faut souligner, qu'avant même d'être un média, AlloCiné est né il y a 12 ans d'une boite technologique.

Notre base de données inclut près de 50 000 fiches "films" et 90 000 fiches "personnalités", anecdotes en plus !

AB - Pionnier français de l'audiotel, Allociné a exploré de très nombreux formats : papier, TV, Web, téléphonie mobile... Où en êtes-vous aujourd'hui ?

GL - Effectivement la téléphonie est une activité historique et essentielle d'AlloCiné, des SVI - serveurs vocaux interactifs - au Wap.

A l'heure actuelle AlloCiné gère son propre audiotel, ceux des cinémas Pathé, Gaumont et de nombreux indépendants, ainsi que les SVI "cinéma" des opérateurs mobiles Bouygues Telecom, SFR et Orange.

Par ailleurs, notre marque est présente sur les services i-mode de Bouygues, Vodafone Live! de SFR. AlloCiné est également en charge de la production de la chaîne cinéma 3G d'Orange World. Je peux vous dire que ça fonctionne bien, même sur de la téléphonie 2,5G !

AB - Avant l'indépendance, AlloCiné a été un des rouages de l'empire Vivendi Universal. Avec le recul que pensez-vous de la stratégie adoptée par Jean- Marie MESSIER ?

GL - Et bien je n'aurai pas la prétention de dire ce qui a fonctionné ou pas à cette période. Ce qui est indéniable, c'est qu'AlloCiné a bénéficié des bons et des mauvais côtés de cette ère VU Net.

En gros, nous devons à Vivendi d'être toujours vivant aujourd'hui. AlloCiné a eu les moyens de nouer de solides partenariats. Bien qu'à l'extérieur du giron depuis un an, la société en récolte les fruits aujourd'hui.

AB - Pour conclure, AlloCiné.com va-t-il devenir un des acteurs français du téléchargement légal et payant de films en ligne comme peut l'être MovieSystem du groupe Canal+ ?

Allocine.com est déjà un site important de téléchargement légal avec 3,5 millions de vidéos, bandes annonces et extraits de films, regardées par nos visiteurs chaque mois.

Bien que nous soyons très attentifs à l'évolution de l'offre et de la demande en matière de VOD - vidéo à la demande, notamment en terme de droits, celle-ci ne fait pas partie de nos priorités actuelles.

AB - Dans les 5 ans à quoi ressemblera AlloCiné?

GL - Comme vous le savez, nous sommes indépendants depuis une année. Durant cette période nous avons démontré notre capacité à fonctionner comme un site web marchand qui s'appuie sur un site média.

De plus, nous sommes parvenus à la rentabilité. L'an dernier, AlloCiné a généré un chiffre d'affaires global de 6,9 millions d'euros. Nous tablons sur plus de 10 millions en 2004.

AlloCiné doit poursuivre son développement dans la téléphonie mobile en bonne intelligence avec ses partenaires, satisfaire tous ses clients, et bien entendu conserver son leadership sur Internet.

AB - Grégoire LASSALLE, je vous remercie pour ces éclaircissements.
Modifié le 20/09/2018 à 15h40
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Withings permet à la Body Cardio de calculer votre vitesse d'onde de pouls
Nintendo s'apprêterait à lancer une version plus petite et moins chère de la Switch
Iliad (Free) prépare une annonce sur sa stratégie fixe et mobile le 7 mai
L'épisode 1 de la dernière saison de Game of Thrones piraté 54 millions de fois en 24h
Les Britanniques devront bientôt prouver leur âge pour accéder aux sites pornos
Le Samsung Galaxy Fold accuse de graves problèmes d’écran le rendant inutilisable
Ubisoft propose Assassin's Creed Unity en téléchargement gratuit sur PC pendant une semaine
HBO annonce l'arrivée de la saison 3 de Westworld en 2020
L'Union européenne observe de très près les pratiques fiscales de Google en Irlande
E3 2019 : les principales rumeurs et annonces attendues pour l'événement
#PictureEarth : la NASA organise un challenge photo pour le Jour de la Terre
Salon Auto de Shanghai - Après la Peugeot e-208 électrique, voici la Peugeot 508 hybride
Intel se retire du marché des modems 5G pour smartphones
La série The Witcher devrait sortir sur Netflix au dernier trimestre 2019
scroll top