Cegetel rejoint l’alliance fixe/mobile FMCA

Par
Le 08 octobre 2004
 0

L’opérateur alternatif français, qui vient d’intégrer la Fixe-Mobile Convergence Alliance, pourrait lancer des services convergents en France dès 2005.

L'opérateur alternatif français, qui vient d'intégrer la Fixe-Mobile Convergence Alliance, pourrait lancer des services convergents en France dès 2005.

Cegetel (ww.cegetel.fr) a signalé vendredi avoir rejoint l'alliance internationale pour la convergence fixe/mobile FMCA (Fixe-Mobile Convergence Alliance).

Cette organisation a été créée en juin 2004 par six membres fondateurs : l'opérateur brésilien Brasil Telecom, le britannique British Telecom, le coréen Korea Telecom, le japonais NTT Communications, le canadien Rogers Wireless et le suisse 165.

Leur objectif commun est de promouvoir et d'assurer le succès commercial de services combinant technologies fixes et mobiles, et ce à travers des coopérations avec équipementiers et fabricants de terminaux mobiles équipés Bluetooth-WiFi.

Parmi ces coopérations, celle établie avec le consortium UMA (Unlicensed Mobile Access) fondé en mars dernier par un noyau d'opérateurs, dont l'américain AT&T Wireless, de fabricants et d'équipementiers télécoms/réseaux, parmi eux : le français Alcatel, l'américain 140, le finlandais Nokia et le canadien Nortel,

L'idée est d'offrir la possibilité à l'utilisateur de communiquer avec un même combiné sans fil via un réseau mobile quand il se trouve à l'extérieur, via un réseau fixe lorsqu'il est à domicile ou sur son lieu de travail, et ce à travers une connexion par ondes radio à un modem ADSL.

En rejoignant la FMCA, Cegetel qui est également présent dans la téléphonie mobile avec SFR, se positionne sur un marché des télécoms en mutation. Tous les puissants opérateurs ont initié des actions dédiées à la convergence fixe/mobile.

Un exemple, l'opérateur britannique BT, membre fondateur et actuel dirigeant de la FMCA, a lancé sur son territoire son projet "Bluephone". Pour assurer le succès de cette initiative, BT a passé un accord "MVNO" (Mobile Virtual Network Operator) avec le britannique Vodafone, opérateur mobile le plus puissant au niveau mondial en terme de chiffre d'affaires.

En France, la réintégration de l'opérateur mobile Orange et du FAI Wanadoo au groupe télécoms historique récemment privatisé, devrait permettre à France Télécom de fournir des services voix/données/Net via un même point de contact (norme IMS).

De son côté Cegetel souhaite lancer des services convergents à partir de 2005.
Modifié le 20/09/2018 à 15h40

Les dernières actualités

scroll top