L’informatisation de l’Etat bénéficiera-t-elle à tous les citoyens ?

Par Ariane Beky
le 06 octobre 2004 à 00h00
0

La Commission des finances du Sénat français a publié fin septembre 2004 un rapport d’information "pour un Etat en ligne avec tous les citoyens".

La Commission des finances du Sénat français a publié fin septembre 2004 un rapport d'information "pour un Etat en ligne avec tous les citoyens".

Gouvernement et Parlement français font cause commune pour une Administration en ligne efficace.

Le 30 septembre 2004 le rapport d'information "pour un Etat en ligne avec tous les citoyens" a été publié. Réalisé au titre de la Commission des finances du Sénat par son président, Jean ARTHUIS (UC), ce texte aborde l'informatisation de l'Etat sous trois angles : la réforme, les rapports entre administration et citoyens, la question des gains de productivité.

Le sénateur de la Mayenne préconise notamment "le développement de l'intéressement des gestionnaires, des agents et des citoyens en fonction des gains réalisés." Un exemple concret : Les contribuables ayant effectué en ligne (impots.gouv.fr) leur déclaration de revenus cette année ont obtenu une réduction d'impôt de 10 euros chacun. En 2005, cette réduction pourrait atteindre 20 euros.

Par ailleurs, M. ARTHUIS propose que soit relevée à 1% du budget général la dépense informatique, contre 0,9% en 2003.

L'objectif ambitieux est à la fois de : permettre un "rattrapage des ministères en retard" et d'affecter à l'investissement informatique "une partie des plus-values de recettes constatées par rapport à la loi de finances initiale", selon les termes de l'Artesi IDF (Agence régionale des technologies et de la société de l'information).

Enfin, le président de la Commission des finances du Sénat estime que le succès d'une telle initiative nationale nécessite une plus grande coordination des structures et des projets à travers "un pilotage politique de l'action administrative".

Bien évidemment, ce point de vue est partagé par le ministère de la Fonction publique et de la réforme de l'Etat, ainsi que par l'ADAE (Agence de développement de l'administration électronique) chargée du programme ADELE 2004-2007.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top