Mobilité et développement intéressent la francophonie !

Par
Le 06 octobre 2004
 0

Le Maroc a accueilli deux jours durant régulateurs et industriels des télécoms lors d’une rencontre du réseau francophone FRATEL.

Le Maroc a accueilli deux jours durant régulateurs et industriels des télécoms lors d'une rencontre du réseau francophone FRATEL.

A l'occasion de la 2nde réunion annuelle du Réseau francophone de régulation des télécoms (www.fratel.org), l'Agence marocaine de réglementation des télécommunications (www.anrt.net.ma) a reçu à Fès les 4 et 5 octobre 2004 les régulateurs de 20 pays et organisations internationales.

Parmi eux, les représentants de : l'Autorité française de régulation des télécoms (www.art-telecom.fr), l'Union internationale des télécommunications (UIT), l'Institut européen des normes de télécommunications (ETSI), de la Commission européenne et de la Banque Mondiale !

Par ailleurs, opérateurs et FAI marocains (Itissalat al Maghrib, Meditelecom, Maroc Connect, Inquam...), équipementiers télécoms d'envergure internationale (le français Alcatel, le finlandais Nokia, le suédois Ericsson, l'américain Nortel, etc.) ont répondu présents.

A cette occasion, les acteurs en présence ont débattu de "l'influence de la téléphonie mobile sur la croissance socio-économique des pays en développement", de la région nord-africaine en particulier.

"L'action des régulateurs devrait favoriser le double objectif développement/diffusion des technologies porteuses. Les rencontres du réseau FRATEL nous aident à atteindre cet objectif", a résumé Mohamed BENCHAABOUN, Directeur général de l'ANRT.

L'objectif d'une telle rencontre a été de partager les expériences entre régulateurs télécoms du Nord et du Sud, sur : les politiques publiques et la régulation, les perspectives d'évolution de la téléphonie mobile en terme de réseaux et de services, les enjeux réglementaires, la relation entre télécoms et développement.
Modifié le 20/09/2018 à 15h40

Les dernières actualités

scroll top